Île de Ré : l’Amer le nouveau point de repère des coworkeurs à Sainte-Marie-de-Ré

Vendredi 15 avril, l’association l’Amer ouvrira le premier tiers lieu de l’île au Relais Thalasso de Sainte-Marie-de-Ré.

tiers lieu à Sainte Marie de Ré. ©Yannick Picard
Le tiers-lieu de Sainte Marie de Ré ouvre ses portes ce vendredi 15 avril. (©Yannick Picard).

La vue sur la mer est imprenable. C’est dans un spot unique, que l’association l’Amer ouvre au Relais Thalasso de Sainte-Marie-de-Ré le premier tiers lieu éponyme de l’île de Ré. Une histoire qui a débuté deux ans en arrière.

C’est à cette époque que Benoit Vinceneux, Rétais d’origine, décide de revenir sur son île après avoir créé un espace de travail partagé à Toulouse (Haute-Garonne). « En 2017 et 2018, des tentatives de développement d’espaces de coworking avaient déjà eu lieu sur l’île de Ré, mais sans succès », explique le président de l’association.

Avec ce constat à la clef, « un espace de travail partagé ne se suffit pas à lui-même pour fonctionner dans l’île de Ré. Il n’y a pas de grande ville et beaucoup de gens travaillent déjà de chez-eux ». Un projet collectif s’est monté autour de 6 personnes, qui a donné naissance à l’association l’Amer.

Auberge espagnole de la réflexion

Elle est aujourd’hui épaulée par le collectif La Manuf, diminutif de manufacteurs du territoire Rétais et composé d’une cinquantaine de personnes. Une sorte d’auberge Espagnole de la réflexion qui a termes en parallèle d’un tiers lieu classique permettrait d’animer le territoire à l’année autour de la culture au sens large, mais également de l’économie, du commerce, de la restauration, etc…

Avant de créer l’Amer, en 2021 nous avons distribué un questionnaire aux habitants de l’île, afin de mieux connaître leurs attentes. Nous avons obtenu 400 réponses. Notre cœur de cible ce sont les résidents à l’année et actifs », précise Benoit Vinceneux.

Un premier projet d’installation de l’Amer sur la commune du Bois-plage a échoué malgré de longues discussions. Une solution temporaire dans le cadre idyllique du Relais Thalasso de Sainte-Marie-de-Ré a été trouvée. « C’est un partenariat privé-privé. La capacité est de douze personnes. Nous avons fait une journée test. Tout était complet », précise le président de l’association.

Mais ce dernier ne cache pas que des discussions déjà bien avancées avec la communauté de communes (CdC) de l’île de Ré, sont en cours. Avec pour objectif, la création d’un tiers lieu permanent, « il y a une vraie volonté des élus, de l’envie et du dynamisme de leur part ».

Une école de musique et un mur d’escalade

D’ici deux à trois ans un Amer pérenne, réunissant acteurs économiques, artistes et travailleurs freelance pourrait bien sortir de terre sur la commune du Bois-Plage, là ou la CdC, possède encore un terrain constructible disponible. Il est également question d’y intégrer une école de musique, un mur d’escalade. En résumé une sorte de pôle de loisirs culturels et de coworking.

*Portes ouvertes le jeudi 14 avril de 10h30 à 12h30.www. lamer-cowork.fr .

Publicités

Vous aimerez peut-être lire aussi


article, Sainte Marie de Ré, Société, Vie des communes