La Rochelle. Avec ses nouvelles recrues, le Stade Rochelais est-il en route pour le titre ?

Le Stade Rochelais a officialisé ses 8 nouveaux renforts pour la saison prochaine. C’est du lourd, du très très lourd.

Sur les 8 recrues, les supporters rochelais vont désormais voir Teddy Thomas ou encore Antoine Hastoy évoluer sous les couleurs du Stade Rochelais. (©Antoine Colin).

C’est peut-être l’un des meilleurs mercato du Top 14 qui est tombé. Ce vendredi 1er juillet, le Stade Rochelais ont annoncé l’officialisation de leurs recrues pour la prochaine saison 2022/2023.

Et le moins que l’on puisse dire c’est que c’est du costaud. Alors que les derniers champions d’Europe ont confirmé 13 départs, les maritimes se sont bâti une armada digne de ce nom. Tous ont paraphé un contrat de 3 ans jusqu’en 2025, hormis l’irlandais Ultane Dillane qui s’est engagé avec les Jaune et Noir jusqu’en 2024.

Un pack 5 étoiles

La majeure partie du recrutement rochelais s’est effectué chez les avants. En effet, ils sont 5 sur 8 renforts à occuper des postes dans la mêlée.

À commencer par Georges-Henry Colombes. Pilier droit au physique impressionnant, déjà passé par les Bleus, il arrive du Racing 92. À 24 ans, performant en mêlée et à l’aise ballon en main, George-Henri arrive au Stade Rochelais pour reprendre sa marche en avant, et pourquoi pas retrouver les Bleus plus régulièrement.

Lui aussi arrive du Racing 92, Yoan Tanga au poste de 3e ligne. Après trois saisons chez les Franciliens, il a été convaincu par le projet rochelais. Déjà appelé par le staff tricolore ces derniers mois, le joueur natif de Bondy participe actuellement à la tournée des Bleus au Japon. Sa puissance et ses qualités ballon en main font déjà de lui l’un des meilleurs numéros 8 de ce championnat. Joueur majeur de l’effectif francilien, Yoan a joué 28 matches cette saison, dont 25 en tant que titulaire.

Autre pilier recruter par La Rochelle, il arrive de l’UBB, il s’agit de Thierry Paiva. À 26 ans, le pilier gauche a décidé de changer de cap. Véloce, puissant, capable de faire jouer après lui, c’est un numéro 1 de grand talent, moderne, déjà appelé par le staff de Fabien Galthié, lors du précédent Tournoi des Six Nations.

Lui sera en concurrence avec Pierre Bourgarit, talonneur indiscutable du pack maritime. En provenance de Pau, Quentin Lespiaucq sera un numéro de choix pour le Stade Rochelais. Longuement blessé cette saison, Quentin n’a porté le maillot de la Section Paloise qu’à dix reprises.

Enfin dernier « gros » à venir renforcer les rangs rochelais, l’irlandais Ultan Dillane. Seule recrue non-JIFF, le deuxième ligne arrive du Connacht, où il a passé près de huit ans. Du haut de ses deux mètres, Ultan Dillane était un joueur majeur de la province. Mais aussi du XV de Trèfle, dont il a déjà porté la tunique à 19 reprises. À 28 ans, il retrouvera ses compatriotes irlandais Ronan O’Gara et Donnacha Ryan pour un nouveau challenge en France, lui qui ne s’était jamais exporté de l’Irlande auparavant.

Une ligne arrière XXL

Si les transferts à l’avant donnent envie, attendez de voir le recrutement à l’arrière. Il est lui aussi XXL. Il arrive également du Racing 92, c’est le 3e et dernier arrivant en provenance des Ciel et Blanc. Le feu follet Teddy Thomas. L’ailier pétri de talent à la renommée internationale vient dynamiser les ailes maritimes. Vif et doté de qualités de finisseur au-dessus de la moyenne, connaisseur du Top 14, Teddy a fait le choix d’un nouveau projet, à un moment clé de sa carrière.

Il aura à cœur de gagner des titres, lui qui a déjà remporté un Brennus (2016), seul titre manquant à La Rochelle. Cette saison, Teddy a joué 16 matches et marqué 10 essais avec les Racingmen.

Ulupano Seuteni viendra compenser le départ de Jérémy Sinzelle (Toulon). Comme son compère Paiva, il arrive de chez nos voisins bordelais. Joueur JIFF, quasiment capable de jouer à tous les postes derrière, celui qui joue la plupart du temps deuxième centre est un joueur au talent pur, capable de faire basculer n’importe quel match.

Un nouveau buteur

Enfin dernier renfort, du moins pour le moment, il s’agit d’un autre palois évoluant au poste de demi d’ouverture : Antoine Hastoy. Il palie le départ d’Ihaia West. Excellent au buteur, ouvreur de formation également capable de jouer à l’arrière, l’international tricolore est aujourd’hui un joueur de référence en Top 14.

En plus de ces huit recrues, cinq joueurs Espoirs intégreront le vestiaire professionnel à la reprise de l’entraînement. Il s’agit de Thomas Ployet (deuxième ligne), Noé Della Schiava (troisième ligne), Harry Glynn (demi d’ouverture), Victor Olivier (centre) et Thibault Rabourdin (arrière).


Publicités


article, Sport, Stade Rochelais, Vie des communes