Football. Les espoirs de National 3 s’envolent pour L’ES La Rochelle qui reste en Régional 1

Initialement, l’Entente Sportive La Rochelle devait évoluer cette saison en National 3 sur décision de la Fédération Française de Football. Toutefois, pas de niveau supérieur pour les Rochelais qui resteront en Régional 1, on vous explique pourquoi.

Les joueurs de l’ES La Rochelle joueront bel et bien en Régional 1 cette année. (© Corentin Cousin).

Le feuilleton de l’été de l’Entente Sportive La Rochelle prend fin. Le club de football de la ville jouera cette saison 2022/2023 en Régional 1. Et pour cause, alors que les hommes de Fabrice Fontaine devaient évoluer en National 3, la FFF s’est déjugée de son premier avis en faveur de Guéret après que le CNOSF ait rendu son avis.

C’est donc la fin du suspense dans le dossier qui opposait l’ES Guéret à l’ES La Rochelle. Le Comex (commission de la FFF) a finalement validé l’accession en National 3 du club de la Creuse. Pourtant, au départ de cet imbroglio, la 3F avait rendu une décision positive pour La Rochelle, validant ainsi sa montée en N3. Tout comme, la ligue qui avait également donné son aval.

« On se bat contre plus gros que nous »

Le dossier qui opposait le CS Feytiat et l’ES La Rochelle faisait une victime collatérale : l’ES Guéret, premier de Régional 1, mais dépossédé de sa montée en National 3 à la suite d’une procédure lancée par les Rochelais.

Le dossier a été porté par Guéret et la Ligue au CNOSF. Ils ont demandé à Feytiat de porter le dossier, car ni l’un ni l’autre ne pouvait le faire en son nom. Et bien que l’avis du CNOSF ne soit donné qu’à titre indicatif, la FFF s’est déjugée », déclare Fabrice Fontaine l’entraîneur rochelais.

L’entraîneur rochelais est frustré de cette décision, le laissant dans l’incompréhension.

C’est difficile à avaler. Je ne comprends pas comment on peut se déjuger à ce point. On était dans notre droit d’accéder en N3, mais le Fédé a botté en touche contre son propre avis favorisant ainsi une équipe de Guéret, plus grosse que nous, et qui avait un projet de montée depuis quelques années déjà. Nous, nous sommes arrivées l’an dernier avec des ambitions et dès la première année on avait la possibilité d’être en N3. Je pense que ça a dérangé ».

Pour l’ES La Rochelle, le seul recours serait le tribunal administratif. Mais le club a décidé de ne pas engager les démarches.

La décision ne nous appartenait pas. On se battait contre plus grand que nous. Le président de la ligue a décidé de favoriser Guéret, qu’il en soit ainsi. Mais cela met le doigt sur les troubles qui règnent dans le fonctionnement fédéral. Cela va à l’encontre des valeurs du sport et de l’éthique. Désormais, il faut digérer et avancer seul ».

Non sans conséquence

Ce maintien en Régional 1 n’est pas sans conséquence pour les Rochelais. En effet, l’ES LR s’était préparée pour évoluer en N3, en vain.

On a effectué un recrutement pour la N3, mais cela ne concerne pas seulement les joueurs. Lorsque l’on recrute, cela implique toute une famille. On fait déplacer des familles entières avec tout ce que cela implique pour jouer en N3, et ils vont se retrouver au niveau en dessous. J’ai honte ! ».

Un bouleversement dans le mercato de La Rochelle puisque le tacticien maritime nous révèle que certaines recrues ont fait machine arrière à la suite de cette décision.

Nous devions voir arriver certains joueurs, anciennement professionnels. Résultat, ils ne rejoindront pas la pelouse du Parco ».

À quelques semaines de la reprise du championnat, la situation n’est certes pas favorable pour débuter une saison. Toutefois, Fabrice Fontaine affirme qu’ils réussiront seuls, sans l’aide de personne. Déterminée à rééditer la même saison que l’an passé et ainsi glaner une bonne fois pour toute cette fameuse montée en N3, La Rochelle repart d’une feuille blanche. Maintenant, place au jeu.


Publicités


article, Football, La Rochelle, Sport, Vie des communes