En Deux-Sèvres, 5 bassins subissent de nouvelles mesures restrictives pour l’utilisation d’eau

Après une courte période de canicule le week-end dernier, les Deux-Sèvres subissent une forte période de sécheresse. Vendredi 24 juin, la préfecture a annoncé de nouvelles mesures restrictives.

La préfecture impose de nouvelles restrictions de l’usage de l’eau à partir de ce vendredi 24 juin. (©AdobeStock/Illustration)

« La baisse des écoulements et des nappes souterraines dans les bassins de la Sèvres Niortaise Marais poitevin, du Clain, de la Boutonne, de la Charente et de la Sèvre Nantaise provoque une forte période de sécheresse dans le département. »

Face à la sécheresse, la préfecture des Deux-Sèvres a annoncé de nouvelles mesures restrictives pour l’utilisation d’eau. Ces meures s’adressent aux professionnels, aux collectivités mais également aux particuliers. Elles sont effectives depuis ce vendredi 24 juin à 8h00.

Des restrictions pour les agriculteurs

Depuis ce matin, les agriculteurs et les particuliers des bassins du Clain, de la Boutonne, de la Charente et de la Sèvre Nantaise ne sont plus autorisé à utiliser l’eau selon leurs besoins.  La Sèvre Niortaise rejoint ce groupe très fermé dans quelques jours, le 27 juin prochain à 8h.

Dans ce contexte, de nouvelles mesures de restriction des usages de l’eau ont été prises, s’ajoutant aux précédentes », explique la préfecture.

L’irrigation agricole devient totalement interdite dans l’ensemble des sous-bassins du Clain et pour toutes les ressources. Les sou-bassins de la Boutonne (supra) ont été placés en alerte renforcée de niveau 2. Autrement dit, le niveau hebdomadaire d’eau à utilisé est limité à 5 % du volume restant à consommer au 15 juin.

Par ailleurs, les prélèvements à usage d’irrigation sont autorisés de 19h à 9h. Dans le sous-bassin, la situation est beaucoup plus délicate. Cette partie du territoire est placée en alerte renforcée de niveau 3. Les prélèvements sont complétement interdits.

Pour les sous-bassins de Péruse, du Marais Mouillé et de la Sèvre Niortaise, la situation est moins critique. Mais la préfecture a imposé certaines règles à titre préventif.  Dans le premier, des mesures préventives sont mises en place et le volume hebdomadaire autorisé est restreint à 11 %. Concernant les deux autres, le volume d’eau est réduit de 50 % et il est fractionné à la semaine.

Et les professionnels, collectivités et particuliers…

Les restrictions en vigueur pour les professionnels, collectivités et particuliers sont :

  • l’arrosage des espaces verts publics ou privés, des pelouses, des massifs fleuris et des potagers
  • l’alimentation des fontaines
  • le remplissage et la vidange de piscines publiques ou privées
  • le lavage des véhicules
  • le nettoyage des façades, toitures, trottoirs et autres surfaces imperméabilisées
  • la navigation fluviale
  • les travaux en cours d’eau
  • l’exploitation des sites industriels

Les informations précises et le détail par communes sont consultables sur le site de la préfecture. Les restrictions sont actualisées en fonction de l’évolution de la situation.


Publicités


article, Niort, Société, Vie des communes