Cybersécurité. La gendarmerie des Deux-Sèvres alerte sur des risques d’arnaques

Jeudi, le groupement départemental de la gendarmerie des Deux-Sèvres a diffusé une alerte concernant une escroquerie informatique peu connue, et dont les cas sont en augmentation depuis quelques semaines.

Autre arnaque à la mode à signaler : le chantage au porno. (©Adobe stock)

Avis aux Deux-Sévriens mais pas seulement ! L’arnaque « au support Microsoft » fait de nombreuses victimes en ce moment. Ces derniers jours, plusieurs faits ont été signalés en Deux-Sèvres. Le principe est simple, votre ordinateur se bloque et une fenêtre Microsoft s’ouvre à vous avec un message vous invitant à composer un numéro d’appel pour procéder au déblocage de l’appareil.

La personne au bout du fil vous demande le règlement d’une somme (quelques centaines d’euros) avec la communication de vos coordonnées bancaires… Votre ordinateur est débloqué, mais le mal est fait, vous avez été dupé !

Attention arnaque : ne payez surtout pas !

En 2022, la gendarmerie des Deux-Sèvres a constaté une recrudescence de ce type d’escroqueries dites « au support Microsoft ». De manière générale, les escrocs entrent en contact par téléphone, et se font passer pour des employés de Microsoft.

Mais d’autres techniques sont aussi utilisés comme les fenêtres pop-up sur des sites web ayant pour effet de bloquer le navigateur et proposent d’appeler un numéro de support technique.

Une fois le contact établi, la victime se retrouve sans le savoir dans la toile du fraudeur qui va tenter de persuader son interlocuteur que son ordinateur présente des problèmes informatiques. Pour appuyer leurs dires, ils lui demandent d’ouvrir certains fichiers de l’ordinateur qui sont parsemés d’erreurs et d’avertissements.

C’est à ce moment que l’escroc referme son piège sur la victime en prétextant qu’il s’agit d’erreurs sérieuses et en proposant à leur victime d’installer un logiciel de prise en main à distance afin de régler ces problèmes par exemple. Dès ce moment, ils ont un accès direct à l’ordinateur de leur victime et cherchent à lui soutirer de l’argent.

En réalité, votre ordinateur n’a aucun problème. Il s’agit d’un faux message d’alerte, souvent arrivé via les services de diffusion de publicité. Il ne faut surtout pas payer. Aucun antivirus, aucun service technique ne vous demandera jamais de l’argent pour régler un problème.

Pour en savoir plus :  https://www.cybermalveillance.gouv.fr/…/comment-se… N’hésitez pas aussi à visionner nos petites vidéos de la #HackAcademy pour vous prémunir des dangers de l’internet.

Publicités

Vous aimerez peut-être lire aussi


article, Faits divers, Niort, Vie des communes