Covid-19 : les mesures sanitaires s’assouplissent dans les EHPAD de Nouvelle-Aquitaine

En fonction de chaque situation épidémique, les EHPAD ou d’ULSD* peuvent assouplir les restrictions mises en place dans les établissement de Nouvelle-Aquitaine.

Un début de semblant de normalité dans les EHPAD de Nouvelle Aquitaine. © Adobe Stock Illustration
Un début de semblant de normalité dans les EHPAD de Nouvelle Aquitaine. (©Adobe Stock Illustration).

Depuis le 13 mars, les mesures sanitaires au sein des EHPAD et des ULSD* sont assouplies pour les résidents et leurs familles “sous certaines conditions”, souligne l’ARS Nouvelle Aquitaine.

“Leur application doit être progressive, voire sectorisée au sein de l’établissement et il est important de maintenir les mesures de distanciation physique et les gestes barrières”, explique l’Agence.


Une information complète et transparente

Les mesures d’assouplissement concernent les visites en chambre et dans les espaces communs, les activités collectives, les sorties dans la famille et les repas collectifs.

Toutefois les décisions sont prises par “la direction après concertation avec l’équipe soignante, notamment le médecin coordonnateur et en tenant compte des préconisations des ARS, de l’organisation interne de l’établissement, de la situation épidémiologique de l’établissement et du département”, indique l’ARS Nouvelle Aquitaine.

En Nouvelle-Aquitaine, au 15 mars, 92,8 % des résidents d’EHPAD et d’ULSD* avaient reçu au moins une dose de vaccin (71,6 % les deux doses). Source : ARS Nouvelle Aquitaine.

L’Agence de santé prône avant tout le consensus entre les familles, les résidents et la direction de chaque établissement. “Une information complète et transparente sur les conditions des visites de proches, les sorties en famille et les retours dans l’établissement doit être diffusée aux résidents et à leurs familles”.

Mais en cas de désaccord, les familles peuvent saisir la Cellule d’écoute et de dialogue éthique au 05 49 44 40 18 ou par courriel erena.poitiers@chu-poitiers.fr après avoir réalisé une première démarche auprès de l’établissement.

Les mesures d’assouplissement pouvant être mises en place
à compter du 13/03 (EHPAD et ULSD)
Pour les résidents qui ne sont ni cas confirmé, ni cas contact à risque
dans le  respect des gestes barrières et sur rendez-vous
Visites en chambre
(autres résidents, familles, proches, professionnels extérieurs)
Elles sont possibles quel que soit le statut vaccinal du résident, mais il est recommandé de prendre RDV dans un souci d’organisation de l’établissement.

Elles doivent se faire dans le respect des gestes barrières.

Il est toujours recommandé aux visiteurs de faire un test RT-PCR 72 h avant la visite  ou proposé de réaliser un test antigénique sur place, et de manière régulière si les visites sont fréquentes.

Si le visiteur peut attester de sa vaccination complète, ces tests ne sont pas demandés ou proposés.

Promenades à l’extérieur de l’établissement Possible dans le respect des gestes barrières
Sorties dans la famille ou chez des proches En Nouvelle-Aquitaine, les sorties dans les familles sont possibles. (avec nécessité de respecter les gestes barrières).

Pas de test RT-PCR au moment du retour excepté si le résident est contact à risque avéré (obligation de test et isolement de 7 jours).

Le médecin coordonnateur apprécie la situation en lien avec l’équipe soignante selon la balance  bénéfices-risques, en fonction de la circulation virale et de la situation du résident (par exemple, sa capacité à respecter les gestes barrières, la nature de la sortie, etc.).

Repas et activités en commun Les repas et les activités en petits groupes peuvent reprendre en maintenant une extrême vigilance pour limiter les risques de contaminations.
*ULSD : Unités de soins de longue durée

Par Ludovic Sarrazin.


Vous aimerez peut-être lire aussi


article, Coronavirus, Santé, Vie des communes