Covid-19 : Le taux d’incidence se divise par deux en Charente-Maritime

La propagation du Covid-19 poursuit de décrue. Tous les indicateurs épidémiques chutent. Et la Charente-Maritime va entrer dans sa saison estivale l’esprit serein, du moins pour le moment.

L’épidémie recule, mais l’ARS Nouvelle-Aquitaine reste sur ses gardes. (©Corentin Cousin).

On sait que le virus du Covid-19 a une propagation moins forte avec les beaux jours qui arrivent. Et en effet, cela semble se confirmer au vu des différents indicateurs épidémiques qui ne cessent de diminuer.

Taux d’incidence, situation hospitalière ou encore taux de positivité, AunisTV vous fait le point hebdomadaire sur la circulation virale.

En dessous des 300 cas

Plus les semaines passent et plus des données concernant le Covid-19 baissent. Selon les statistiques enregistrées sur le site du gouvernement, le taux d’incidence est à 298 cas pour 100 000 habitants au 6 mai dernier, soit une diminution de 40% en une semaine.

Depuis un mois sur l’ensemble de la région Nouvelle-Aquitaine, ce taux est passé de 1 174 (en S14) à 468 en (S17). La vague hivernale semble donc, à priori, derrière nous. Avec une moyenne de 276 nouveaux cas confirmés par jours, le taux de positivité est lui aussi en baisse avec seulement un taux de 20%. Là aussi, il est en baisse de 28% sur les 7 derniers jours.

La situation épidémiologique est relativement homogène sur l’ensemble du territoire. Les indicateurs virologiques sont en baisse dans tous les départements de la région, mais ils restent élevés. Le taux d’incidence est supérieur à 350 / 100 000 hab. et le taux de positivité supérieur à 22,0 % dans tous les départements. ARS Nouvelle-Aquitaine.

En revanche c’est toujours le variant Omicron qui fait le plus de dégâts puisqu’il est détecté dans 99% des contaminations.

Si chez les jeunes, les indicateurs virologiques restent stables, ce sont les tranches de 50 à 59 ans ainsi que les 70-79 ans qui constatent un taux d’incidence le plus élevé avec respectivement 462 et 477 cas pour 100 000 habitants.

Les hôpitaux soufflent un peu

Du côté des hôpitaux, là aussi, le Covid-19 est de moins en moins un facteur de tension. Le nombre moyen de nouvelles hospitalisations quotidiennes s’élève à 7 et seulement un cas par jours entre en soins intensifs.

Le département charentais-maritime recense 106 patients hospitaliser dont 5 en réanimations. Des chiffres qui sont également en diminution semaine après semaine pour un taux d’occupation de 17% selon Covid-Trackers.

La situation sanitaire s’améliore, mais la circulation virale est toujours très active et l’impact sur le système hospitalier reste important ». ARS Nouvelle-Aquitaine.

Malgré cette baisse de la circulation virale, l’ARS de la Nouvelle-Aquitaine se veut être vigilante.


Publicités


article, Coronavirus, La Rochelle, Santé, Vie des communes