Covid 19 en Charente-Maritime. Bientôt un retour du masque dans les transports en commun ?

Lundi 27 juin, la ministre de la Santé et de la Prévention Brigitte Bourguignon a demandé aux Français de remettre les masques dans les transports en commun. Cette recommandation fait actuellement débat.

Le masque sera-t-il bientôt de nouveau obligatoire dans les lieux publics ? (©Illustration/Adobe Stock)

Le rebond épidémique est-il entrain de redistribuer les cartes à l’aube de la saison estivale ? La question est dans toutes les têtes. Sur les réseaux sociaux, les recommandations de la nouvelle ministre de la Santé, Brigitte Bourguignon, ne sont pas passées inaperçus. Au contraire.

Les Français semblent divisés sur cette question. Alors, si certains ont d’ores et déjà renfilé le masque, d’autres refusent ce bond en arrière au début de l’été.

Le Covid-19 continue de diviser

« Se protéger soi-même, face à un variant très transmissible », mais aussi à « protéger les autres et notamment les plus fragiles ». Voilà les raisons de cette nouvelle recommandation. Après une bref période d’accalmie, la France replonge sous le tsunami Covid-19.

Les autorités sanitaires constatent depuis plusieurs semaines un rebond épidémique avec une explosion du nombre de cas. Plus de 70 000 cas ont été détectés au cours des dernières 24 heures. Le retour du coronavirus pose donc la question du port du masque dans les transports en commun.

Toutefois, les Français sont divisés sur cette question. Sur les réseaux sociaux, certains sont plutôt sceptique et ne souhaitent pas suivre ce conseil.

Par ailleurs, d’autres se positionnent pour cette décision « qui n’est pas une obligation ».

En Charente-Maritime, le taux d’incidence continue de grimper (+ 59.77 % en 7 jours) et vient de dépasser la barre symbolique des 500 cas pour 100 000 habitants. Une situation inquiétante qui n’est pour autant pas urgente. Par exemple, le nombre d’hospitalisations n’est pas en hausse dans le département

Mais le port du masque pourrait-il nous permettre de passer un été calme et apaisé ? Christian Estrosi, maire de Nice et président de l’Agglo, a plaidé pour un retour des gestes barrières et du port du masque dans les transports en commun.

Les deux départements – les Alpes-Maritimes et la Charente-Maritime se trouvent dans une situation assez similaire. Alors, Jean-François Fountaine, président de l’Agglo rochelaise, pourrait suivre son homologue qui souhaite prendre un arrêté dans les jours qui viennent, pour « rendre obligatoire » le port du masque dans les transports.

Pour le moment, aucun élu de la CDA de La Rochelle n’a pris position, mais le débat devrait s’animer dans les prochains jours autour de cette question. Affaire à suivre. 


 


article, La Rochelle, Société, Vie des communes