Collège de Courçon : ça coince pour l’accueil des nouveaux élèves à la rentrée prochaine

Les élèves du collège Jean Monnet de Courçon auront-ils un toit au dessus de la tête pour suivre les cours à la rentrée prochaine ? A ce jour le Département de la Charente-Maritime, gestionnaire des collèges, est dans l’impasse.

Collège Jean Monnet de Courçon. ©Ludovic Sarrazin
Le collège Jean Monnet de Courçon. (©Ludovic Sarrazin)
Mis à jour à 16h40 vendredi 16 juillet.
Suite à une réunion entre élus, enseignants et les services concernés dirigés par Patrice Acquier le directeur immobilier achat du Département, les entreprises susceptibles de louer les 2 préfabriqués manquants pour la rentrée de septembre ont été contactées, (en attendant les 4 préfabriqués prévus pour la Toussaint).
Les réponses sont attendues dans les semaines à venir.
Concernant leur emplacement au sein du collège, il pourrait être envisagé d’en installer deux sur le terrain de handball et deux autres derrière le restaurant scolaire afin de limiter leur emprise sur la cour. De plus, “deux modulaires sont de taille importante, 70m² chacun, il pourrait être envisagé de joindre les deux et d’en faire trois classes, il ne manquerait alors qu’un seul modulaire”, indique Jean-Pierre Servant, conseiller départemental qui a participé à la réunion de ce jeudi 15 juillet.
Une nouvelle réunion est programmée courant de semaine prochaine.

Peut-on dire que le Département de la Charente-Maritime a fait preuve d’un total manque d’anticipation concernant le nombre d’élèves et les capacités d’accueil du collège de Courçon ? Pour les parents d’élèves et pour certains élus du territoire c’est tout à fait clair.

Dans une lettre adressée à la nouvelle présidente du Département Sylvie Marcilly, les représentants des parents d’élèves du collège dénonçaient la situation et mettaient en garde, “Lors du conseil d’administration du 29 juin dernier, M. Conté, principal du collège, nous a fait part de l’information adressée par vos services que les nouveaux modulaires ne seraient pas livrés avant les vacances de la Toussaint. Il n’y a, à ce jour, aucune solution pour répartir les élèves dans l’établissement sans impacter la sécurité, l’organisation pédagogique et les conditions sanitaires. Cette situation n’est pas tolérable. Nous ne pouvons plus attendre. […] A la rentrée 2021, sans action de votre part, nous engagerons des actions de mobilisation avec les parents d’élèves et les enseignants“.

Du côté des élus du canton de Marans c’est la même consternation. Valérie Amy-Moie, fraichement élue Conseillère départementale du Canton de Marans, avait également tiré le signal d’alarme le 1er juillet dernier. “Il nous faut absolument régler le problème d’accueil des élèves du collège, j’attends des réponses et vite“.

De 765 à 845 collégiens

En effet, à la rentrée prochaine, le nombre de collégiens à occuper les classes du collège Jean-Monnet va augmenter de façon significative passant de 765 à 845 (578 en 2013, ndlr). Un collège déjà en sureffectif et il faut le dire un collège qui vieillit mal et qui mériterait des travaux de rénovation pour que les nouvelles normes écologiques, rien que celles-ci, soient respectées.

Sous couvert d’anonymat, un membre du personnel du collège nous indiquait également la problématique des toilettes. “Le nombre de wc n’est plus suffisant pour accueillir autant d’élèves, ça bouchonne“. Sans parler de la salle du réfectoire qui se serait affaissée de 2 cm par endroit. Il en va de même pour l’extension en structure bois située au sud des bâtiments construite il y a plusieurs années et infiltrée par les eaux de pluie.

L'extension du collège prend l'eau. (©DR)
L’extension du collège prend l’eau. (©DR)

Quatre bâtiments préfabriqués

Pour accueillir les nouveaux élèves, quatre bâtiments préfabriqués devaient être installés sur une des cours intérieures de l’établissement mais réduisant d’autant l’espace pour les récréations alors que les effectifs augmentent.

Malheureusement le Département n’a pas été dans la mesure de les mettre à disposition. “Seulement deux sur les quatre vont être loués, se désolait Jean-Pierre Servant ce jeudi 15 juillet, président de la CDC Aunis Atlantique et nouveau Conseiller départemental du Canton de Marans, et concernant les deux autres nous allons avoir une réunion technique pour en savoir plus“.

Enfin concernant l’agrandissement du collège, les travaux n’ont toujours pas commencés. Ils seront donc en cours pendant l’année scolaire 2021-2022 mais sa nouvelle capacité d’accueil après travaux qui devrait s’élever à 750 élèves est manifestement déjà dépassée.


Par Ludovic Sarrazin.


Vous aimerez peut-être lire aussi


article, Courçon, Société, Vie des communes