Charente-Maritime. Vendée : un nouveau virage pour le contournement de Marans

Lundi 28 février, le président de la Vendée, Alain Leboeuf, a présenté devant Sylvie Marcilly, son homologue de Charente-Maritime, un projet visant à aménager en trois voies la route reliant Fontenay-le-Comte à l’Île d’Elle. 

La ville de Marans vue du ciel ©Ludovic Sarrazin.
L’objectif de la création d’un axe routier à 3 voies entre Fontenay-le-Comte à l’Île d’Elle est de sécuriser et de fluidifier le trafic entre les deux départements. (©Ludovic Sarrazin).

Tous les mois, le projet du contournement de Marans refait surface en Vendée comme en Charente-Maritime. Mais au mois de février, les choses semblent enfin s’accélérer. Lors de l’ouverture de la session du Département de la Vendée consacrée au vote du budget primitif 2022, le président de la Vendée, Alain Le Boeuf, n’avait qu’une seule idée en tête : proposer un nouveau projet de contournement à son homologue Sylvie Marcilly. C’est désormais chose faite !

Deux grandes idées sont sorties de ces échanges entre les élus. D’un côté, la Vendée souhaite aménager en trois voies la route reliant Fontenay-le-Comte à l’île d’Elle, aux portes de la Charente-Maritime, et de l’autre, la Charente-Maritime a adopté une Autorisation de Programme d’un montant de 4 millions d’euros dédiée aux études concernant cet aménagement pendant l’Assemblée départementale en décembre dernier.

Des projets complémentaires et un objectif commun

Ça y’est ! Le projet de l’A 831 a été définitivement enterré par les élus vendéens et charentais maritime. Le serpent de mer s’est fait couper la tête pour mieux renaître puisqu’il faut dire que cela faisait plus de 15 ans que l’État promettait une autoroute entre Fontenay-le-Comte et La Rochelle sans que ce projet ait vu le jour. 

« C’est main dans la main que Sylvie Marcilly, Présidente du Département de la Charente-Maritime et Alain Leboeuf président de la Vendée comptent faire avancer, et surtout faire aboutir, de façon pragmatique et déterminée un projet routier à la hauteur des légitimes attentes de nos concitoyennes et de nos concitoyens », a précisé le Département de la Charente-Maritime.

Alors, si cela ne sera pas une autoroute, ni une 2 x 2 voies, les deux élus départementaux se sont accordés sur une trois voies. Des échanges et réunions ont régulièrement été tenus de façon concertée et coordonnés, afin de créer une connexion performante, sécurisée et respectueuse de l’environnement entre les deux Départements.

Après le temps de la concertation, place à l’action. Alain Lebeuf a donc présenté un projet visant à aménager en trois voies la route reliant Fontenay-le-Comte à l’île d’Elle afin de sécuriser et de fluidifier entre les deux départements.

Au regard de sa responsabilités dans l’abandon de l’A831, les Départements de la Vendée et de la Charente-Maritime réitèrent les demandes suivantes à l’Etat :
– Participer financièrement de façon conséquente aux études et travaux ainsi qu’il s’y est engagé.
– Accompagner de manière constructive ces deux projets.
– Faciliter leur faisabilité en levant les éventuels obstacles

Cette session du Conseil départemental de la Vendée s’est déroulée en présence de Sylvie Marcilly, Présidente du Département de la Charente-Maritime qui a réaffirmé sa forte mobilisation sur ce dossier, et répond de façon complémentaire à l’Autorisation de Programme d’un montant de 4 millions d’euros dédiée aux études concernant cet aménagement adopté par l’Assemblée Départementale de Charente-Maritime en décembre dernier.

Ces deux projets sont bien distincts, mais aussi « parfaitement complémentaires » d’après le service communication du Département de la Charente-Maritime. Les ambitions et les objectifs sont désormais communs concernant ce projet de contournement par une trois voies.

« Le contournement de Marans constitue un projet essentiel en matière d’aménagement du territoire et de sécurité routière, il est au cœur de ses priorités pour la Charente-Maritime », rappelle le Département.

En Vendée, le projet a commencé mardi dernier avec la première étude technique qui consiste à passer en trois voies les 20 km reliant Fontenay-le-Comte à l’île d’Elle. En Charente-Maritime, les études sont lancées et un travail préparatoire est en cours au sein des services de la collectivité. Affaire à suivre. 


Publicités

Vous aimerez peut-être lire aussi


article, Charente-Maritime, Marans, Société, Vie des communes