Charente-Maritime : il y aura cinq candidats Lutte Ouvrière pour les législatives 2022

Les candidats à la députation de Lutte Ouvrière sont maintenant en ordre de marche sur les 5 circonscriptions de Charente-Maritime pour les législatives des 12 et 19 juin prochains.

Les 5 candidats Lutte Ouvrière en Charente-Maritime, Antoine Colin, Frédéric Castello, Khamssa Rahmani, Valérie Barraud et Danièle Cassette. (©DR).
Les 5 candidats Lutte Ouvrière en Charente-Maritime : Antoine Colin, Frédéric Castello, Khamssa Rahmani, Valérie Barraud et Danièle Cassette. (©DR).

Le parti d’extrême gauche représenté par Nathalie Arthaud, Lutte Ouvrière, a dévoilé ces cinq candidats pour les prochaines législatives en Charente-Maritime. Cinq candidats pour les cinq circonscriptions, trois femmes et deux hommes. Trois candidats issus de l’Education nationale encore actifs accompagneront sur le département un ouvrier et un postier à la retraite.

Et comme à son habitude, Lutte Ouvrière fera cavalier seul, sans alliance et sans rapprochement avec d’autres mouvements politiques.

« L’impasse du capitalisme »

Toutefois satisfaits d’avoir vu échouer Marine Le Pen à la présidentielle qu’ils qualifient de « millionnaire d’extrême droite reconvertie en démagogue des pauvres », ils ne se satisfont pas pour autant de l’élection d’Emmanuel Macron le « représentant des plus riches » qui selon eux ne pourra pas protéger les travailleurs, « et la population d’un capitalisme porteur de crise économique, climatique, et d’un monde en guerre. Il ne les protégera pas non plus du danger d’extrême droite : sa politique reflétera au contraire la pression sociale croissante de celle-ci. Face à l’impasse dans laquelle le capitalisme place l’humanité, la défense d’autres perspectives est une nécessité vitale. Le monde du travail, la classe des travailleurs, par sa place et son rôle dans l’économie, est la seule force sociale qui puisse porter la perspective d’une autre organisation sociale ».

Les candidats en lice pour ces législatives sont, Antoine Colin (1ere circonscription), enseignant-chercheur. Suppléante : Dominique Rémond, technicienne de l’aéronautique à la retraite. Frédéric Castello (2eme circonscription), ouvrier de l’aéronautique à la retraite. Suppléante : Marie-France Gillaud, ouvrière de l’agroalimentaire retraitée. Khamssa Rahmani, (3eme circonscription) enseignante en lycée professionnel. Suppléant : Bertrand Lefèvre, enseignant en lycée professionnel. Valérie Barraud (4eme circonscription), professeure des écoles Suppléant : Alain Jouanneau, instituteur spécialisé retraité. Et Danièle Cassette (5e circonscription), postière retraitée. Suppléant : Olivier Legrain, cheminot.


Publicités

Vous aimerez peut-être lire aussi


article, Politique, Vie des communes