A Frontenay-Rohan-Rohan (79), les autorités sont à la recherche depuis vendredi 13 novembre de trois loups échappés d’un refuge

Publicités

Vendredi 13 novembre, trois jeunes loups se sont échappés du Sanctuaire des Loups situé à Frontenay-Rohan-Rohan (79). Une dizaine d’hommes et un spécialiste sont toujours à leur recherche.

Trois loups échappés d'un sanctuaire s'atatquent aux troupeux de brebis en Charente-Maritime.
Trois loups échappés vendredi 13 novembre d’un refuge sont toujours dans la nature. (©Adobe Stock Illustration)

Les préfectures de Charente-Maritime et des Deux-Sèvres appuyées par les  antennes départementales de l’Office Français de la Biodiversité (OFB) ont aussitôt déployé des moyens de surveillance et de capture autour des élevages (cages, pièges, appareils photographiques) à l’annonce de la fuite de trois jeunes loups mâles vendredi 13 novembre du Sanctuaire des loups situé à Frontenay-Rohan-Rohan.

Un dispositif de recherche constitué de gendarmes et de spécialistes a été déployé sur un large secteur autour de la commune. Un technicien spécialisé du Parc Alpha (Vallée de la Vésubie 06) a été dépêché sur les lieux pour aider à retrouver les canidés.

Nés en captivité

Les trois loups sont nés en captivité au Sanctuaire des loups et ne seraient pas dangereux si on ne cherche pas à s’en approcher selon le directeur de cabinet du préfet des Deux-Sèvres, Jean-Luc Tarrega. “Ce sont des animaux plutôt craintifs qui ne vont pas naturellement vers l’homme. Ils vont plutôt chercher à se cacher”.

A ce jour, les loups fugitifs sont toujours dans la nature mais ont été repérés dimanche dernier toujours dans le secteur de Frontenay-Rohan-Rohan.

Des indices relevés indiquent la présence des loups à proximité du parc. Des mesures d’interdiction d’accès à la zone sont prises pour ne pas interférer dans l’opération de capture en cours et afin de tranquilliser les animaux”.

Toutefois, le périmètre de recherche est étendue aux deux départements, Charente-Maritime et Deux-Sèvres. “On sait que ce sont des animaux qui se déplacent assez vite et qui peuvent couvrir des distances assez importantes et revenir à leur point de départ”, précise Jean-Luc Tarrega.

De plus, une enquête judicaire a été ouverte pour déterminer les responsabilités de chacun notamment sur les conditions de fuite de ces trois loups.

Des brebis attaquées en Charente-Maritime

Coïncidence ou non, lundi 16 novembre, huit brebis ont été tuées sur la commune de Saint Saturnin-du-bois en Charente-Maritime. Deux autres ont été blessés et six se sont enfuies. “Des témoins ont aperçu un grand canidé mais rien ne rattache à l’heure actuelle cette attaque aux trois loups de Frontenay-Rohan-Rohan. L’enquête menée devra déterminer si lien il y a”, précise le directeur de cabinet.

Espèce protégée

Enfin les préfectures ainsi que l’Office français de la Biodiversité rappelle que le loup est une espèce protégée “qu’il s’agisse d’un spécimen sauvage ou d’un animal d’origine captive”.

Pour la Charente-Maritime, tout signalement doit être fait auprès de l’Office Français de la Biodiversité 17 au numéro suivant : 05 46 74 95 20
Pour les Deux-Sèvres, tout signalement doit être fait auprès de l’Office Français de la Biodiversité 79 au numéro suivant : 05 49 25 02 47

Par Ludovic Sarrazin.


411views

Vous aimerez peut-être lire aussi


article, Société, Vie des communes