Surgères : l’Atelier CyclaB, le prolongement de la main de Cyclad

Si Cyclad permet le traitement des déchets, l’Atelier CyclaB lui permet d’aller encore plus loin et de donner une seconde vie à ses détritus.

L’article est accompagné d’un reportage vidéo à voir en bas de page.

L’Atelier CyclaB dispose de 3 laboratoires totalement différents pour toucher tous les porteurs de projet. (©Corentin Cousin).

À Surgères, il y a Cyclad d’un côté, mais il y a aussi l’Atelier CyclaB. Une maison de l’économie circulaire et du zéro déchet.

Cette maison est en fait un tiers lieu dont l’objectif est de mettre en relation des porteurs de projet autour de cette thématique et ainsi les accompagner.

Dénicheur de talents

Au départ, comme l’indique Gaëlle Merle, responsable pôle zéro déchet de l’Atelier CyclaB, ce n’est pas tout à fait la première vocation de l’Atelier CyclaB.

Le cœur de métier de Cyclad reste le traitement, la collecte et le tri des déchets des ménages, et on voulait créer de la valeur ajoutée à ces déchets en créant une économie circulaire ».

Pour faire fonctionner CyclaB, forcément, l’Atelier a besoin de candidats. Alors la structure a un moyen propre à elle de faire émerger ses porteurs de projet.

On organise les Trophées CyclaB qui permettent aux porteurs de projets de nous soumettre leurs projets et ainsi profiter d’un hébergement gratuit pendant un an de l’Atelier CyclaB. Ils peuvent ainsi profiter du parc des machines, de l’accompagnement et des matières récupérées par Cyclad ». Gaëlle Merle.

Conserver l’attractivité du territoire

Ces trophées existent depuis 2019, mais ce n’est pas la seule porte d’entrée pour intégrer l’Atelier CyclaB. Tous les résidents ne sont pas des lauréats, en revanche, ils paient un loyer pour la mise à disposition des locaux et du matériel à hauteur de 120 euros par mois. Ils disposent alors de trois laboratoires expérimentaux pour développer et prototyper leur projet.

Il y a trois laboratoires, un dédié au bois, un à l’agroalimentaire et un à la Tech dans un esprit Fab Lab avec une équipe d’accompagnement grâce à des partenaires ». Gaëlle Merle.

Développer, accompagner et soutenir, c’est le credo de l’Atelier CyclaB qui a d’ailleurs été labélisé économie circulaire. Il fait partie des 16 premiers du territoire à recevoir cette labélisation en France.

Un tiers lieu comme celui-ci, porté par une collectivité, dédié à l’économie circulaire et tournée vers les porteurs de projet est unique en France ». Gaëlle Merle.

On l’a donc bien compris, l’Atelier CyclaB est en fait le prolongement de la main de Cyclad. C’est également un moyen de garder une certaine attractivité sur le territoire en conservant ses porteurs de projet.

Voir le reportage


Publicités

Vous aimerez peut-être lire aussi


Economie, Surgères, Vie des communes