Sainte-Radegonde : un jeune homme tente de mettre fin à ses jours avant d’être sauver in-extrémis par deux témoins

Un jeune homme de 20 ans a tenté de se jeter dans Le Thouet depuis le pont de Vrines, ce mercredi 30 mars, avant d’être secouru par deux témoins et les gendarmes de Thouars. Les secours l’ont ensuite transporté à l’hôpital.

Ces deux jeunes témoins ont fait preuve d’une grande bravoure pour éviter le suicide d’un jeune homme de 20 ans. (©Gendarmerie des Deux-Sèvres)

Peu avant 23h, ce mercredi 30 mars, un jeune homme de 20 ans a tenté de sauter dans Le Thouet depuis le pont de Vrines pour mettre fin à ses jours. Témoin de la scène, Mélanie Chaigneau, 28 ans, a immédiatement prévenu les secours avant d’être rejoints par un jeune homme de 19 ans, Simon Maroiller, futur-pompier, également témoin dans cette affaire.

Les deux protagonistes sont restés pour le dissuader de sauter et se sont improvisés négociateurs-secouristes en attendant l’arrivée de la gendarmerie. Un geste héroïque qui a permis aux gendarmes de Thouars de sauver l’individu qui a avoué avoir agi après une déception sentimentale.

« Un dépit amoureux »

Mélanie ne pensait pas endosser une casquette de super héroïne quand elle a quitté son travail mercredi soir. Et pourtant. Cette jeune femme de 28 ans a accompli un geste héroïque comme on en voit peu souvent.

Il faut dire que cette témoin a fait preuve d’un véritable sang-froid dans cette situation délicate en prévenant immédiatement les secours et en accompagnant le jeune homme dans son élan suicidaire.

Si elle est la première à être arrivé sur les lieux, elle n’est toutefois pas la seule à féliciter dans cette affaire. Simon,19 ans, a lui aussi joué son rôle de négociateur-secouriste. Une casquette qui semble lui coller à la peau. Le jeune homme souhaite devenir pompier et a lui aussi été d’une grande aide dans cette histoire.

Pourtant, à l’arrivée des gendarmes de Thouars, la victime n’est pas totalement sortie d’affaire. Ils constatent que le garçon a enjambé la barrière et qu’il est maintenu par les deux témoins qui l’empêchent de se jeter dans le vide. Le gendarme Sébastien ANCELIN assisté de la brigadière Julie ARNEAULT se précipite pour les aider. Ensemble, ils parviennent à tirer la victime sur le pont. Le jeune homme se débat et doit être alors maîtrisé par les gendarmes dans l’attente des secours.

Au contraire. Ce dernier a enjambé la barrière pour sauter. Immédiatement, le gendarme Sébastien Ancelin s’est donc précipité sur le désespéré et est parvenu à le saisir par les bras pour le ramener sur le pont avec l’aide de la brigadière Julie Arnault. L’homme s’est débattu et a dû être immobilisé par les gendarmes en attendant sa prise en charge par les secours.

Les raisons de cette tentative de suicide ? Le jeune homme a mentionné un « dépit amoureux ». Il a été hospitalisé et les gendarmes lui souhaitent de surmonter sa douleur.

Concernant les deux témoins, héros dans cette affaire, les forces de l’ordre leur ont également exprimé leur gratitude : « ils peuvent être fiers de ce qu’ils viennent d’accomplir ensemble… »


Publicités


article, Faits divers, Vie des communes