Niort. Une nouvelle subvention départementale de 10 000 euros pour la défense des produits locaux 

Lors de la dernière commission permanente, le Conseil départemental des Deux-Sèvres a octroyé une subvention de 10 880 euros au Syndicat de défense du mothais-sur-feuille et à l’Association pour la défense et la promotion des agneaux certifiés en Poitou-Charentes.

Le Conseil départemental des Deux-Sèvres accélère sur le chemin de la promotion de la production locale. (©AntoineColin)

Après avoir lancé une enquête publique concernant les habitudes alimentaires des deux-sévriens au mois de janvier dernier, le Département des Deux-Sèvres continue sur sa lancée en débloquant une enveloppe de 10 880 euros pour la défense des produits locaux.

La totalité de la somme a été reversée au Syndicat de défense du mothais-sur-feuille et à l’Association pour la défense et la promotion des agneaux certifiés en Poitou-Charentes.

La première structure mène des actions pour le développement de l’Appellation d’origine protégée (finalisation du cahier des charges mothais-sur-feuille) et la deuxième œuvre pour la promotion de la filière et des produits ovins finisvalorisation du métier d’éleveur, formations à l’animation commerciale des éleveurs, etc.)

Valoriser les circuits courts et la production locale

Réchauffement climatique, épidémie, pouvoir d’achat… Depuis quelques années, ces facteurs ont complétement modifié nos habitudes alimentaires pour une majorité d’entre nous.

Il y a une attente sociétale forte sur le « manger bon et local », a déclaré Anne Guichet, conseillère départementale en charge de l’approvisionnement de la restauration hors domicile et des circuits courts, en janvier dernier.

En Deux-Sèvres, la présidente du Département, Coralie Dénoues, a donc décidé de venir en aide aux petits producteurs pour mettre un coup de projecteur sur leur savoir-faire.

Déjà, en début d’année, l’enquête publique sur les habitudes alimentaires des habitants du département avait permis de fixer une première feuille de route sur cette politique alimentaire.

Car l’objectif du Département est d’harmoniser demande d’un consommateur citoyen et offre d’une agriculture responsable à travers « un PAT sur-mesure, au service d’une alimentation de proximité, saine, durable et accessible à tous », a précisé Coralie Dénoues.

Avec cette enquête, les aides attribués aux agriculteurs locaux et son futur PAT, le Département prône une approche agroécologique, solidaire et démocratique de nos habitudes alimentaire. Sur son fil Twitter, le Conseil départemental insiste d’ailleurs sur la qualité du travail des éleveurs et producteurs locaux.

Une belle initiative qui devrait s’intensifier dans les prochains mois, voir les prochaines années, notamment avec les conséquences provoquées par la guerre en Ukraine, et servir d’exemple pour les autres Départements pas encore totalement engagés sur ce chemin.


Publicités


article, Niort, Société, Vie des communes