Marsilly. La Maison associative de la musique monte en gamme

Ouverte en pleine période de crise sanitaire, la Maison associative de la musique connaît un franc succès, notamment au travers de la mise en place de différents partenariats.

Valerie Blanchard ©Yannick Picard
Valérie Blanchard de Blanchard Musique en partenariat avec la Maison associative de la musique. (©Yannick Picard).

L’idée d’ouvrir une maison de la musique destinée à tous sans aucun prérequis avait créé l’émoi dans le village de Marsilly, quelque mois avant les élections municipales de 2020. Le maire sortant, Hervé Pineau, réélu haut la main en 2020, avait à cœur de voir le projet réussir en plein cœur du bourg historique, place de l’Abbé Coll.

Cette sorte d’auberge Espagnole de la musique, venant ainsi compléter l’offre culturelle déjà existante sur ce même site.

« Nous avons ouvert la maison de la musique en octobre 2020 », précise Catherine Picard, la présidente de l’association De Si De La 17 en charge de la gestion de la Maison de la musique.

Ce n’est pas une école, mais un lieu ou tout un chacun quel que soit son âge et sans niveau prérequis peut s’adonner à la pratique instrumentale et vocale ».

3 nouveaux professeurs à la rentrée

De 19 à sa création, le nombre de participants était de 38 fin juin de cette année. « Nous venons de recruter trois nouveaux professeurs », poursuit la présidente. Leur nombre sera donc de sept pour cette rentrée de septembre. Les disciplines proposées iront de la guitare classique, au piano en passant par le chant le saxophone, la flûte traversière, la batterie, la guitare folk électrique et l’éveil musical. 

Depuis son ouverture, la Maison de la musique à nouer des partenariats. Notamment avec des établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) dans le cadre d’ateliers « la mémoire en chantant ».

Récemment un spectacle a été créé avec leurs résidents, les jeunes de centres de loisirs et les centres communaux d’action sociale (Ccas) de plusieurs communes du nord de l’agglomération Rochelaise. Un rapprochement est en cours entre la Maison de la musique de Marsilly et l’école de musique de Nieul-sur-Mer, dont Catherine Picard vient de prendre la présidence.

Un rapprochement des deux écoles est finalisé avec une mutualisation des moyens et des compétences, dont la même équipe pédagogique », précise cette dernière.

Mais depuis le début de cette aventure musicale, s’est toujours posée la problématique du choix et donc de l’essai des instruments, notamment à vent pour les élèves des deux structures.  » Depuis deux ans nous cherchons une solution pour que nos élèves puissent s’essayer aux instruments à vent, avant d’envisager un achat. Qui pour certains d’entre eux, je pense au saxophone, peut s’avérer très onéreux », ne cache pas Catherine Picard.

Louer avant d’acheter

La Maison de la musique a profité de cet été pour nouer un partenariat avec l’établissement Blanchard Musique installé à Saint-Georges-des-Coteaux. Les élèves pourront ainsi louer un instrument pour une période trois mois sans engagement d’achat.

L’entretien sera effectué par une luthière de Surgères, spécialisée dans la maintenance des instruments à vent, Estelle Massot. « Nous proposons des locations d’instruments à vent à partir de 25 euros par mois. En cas d’achat à l’issue de cette période d’essai, le montant des locations est déduit de celui du prix d’achat. Nous pratiquons ainsi avec d’autres écoles de musique », précise Valérie Blanchard à la tête avec son mari de cette véritable entreprise familiale. 

Ce nouveau partenariat profitera à la structure Marsellois et à celle de Nieul-sur-Mer.

Renseignements et inscriptions au 06 91 89 71 40

Publicités


article, Marsilly, Société, Vie des communes