Marans. Petit trafic de drogue pour petit trafiquant

Un jeune Rochelais déjà mis en examen pour un trafic de stupéfiants, a été jugé pour un second dont le point d’approvisionnement se situait à Marans.

Illian se fournaissait à MArans et a écoulé jusqu' 600 grammes de cannabis en 6 mois. (©Adobe Stock Illustration)
Illan se fournissait à Marans et a écoulé jusqu’ 600 grammes de cannabis en 6 mois. (©Adobe Stock Illustration)

C’est sous un double contrôle judiciaire qu’Illan s’est présenté à la barre du tribunal judiciaire de La Rochelle le 1er juin. Le prévenu n’est âgé que de 21 ans. Son casier judiciaire est vierge. Mais comme le fait remarquer le président Paul Roubeix, « vous commencez très fort dans la délinquance ».

En effet, Illan est mis en examen dans un vaste trafic de résine de cannabis écoulée en seulement trois mois au cours de l’année 2020. Pour cela il a déjà effectué huit mois de détention provisoire. Avant d’être placé sous contrôle judiciaire avec l’interdiction de quitter le département du Lot-et-Garonne en attendant d’être jugé. Une mesure que délibérément Illan n’a pas respecté ces derniers mois.

Déjà sous contrôle judiciaire

Le 8 mai, ce dernier était arrêté par des fonctionnaires de la brigade anticriminalité de La Rochelle, alors qu’il conduisait un véhicule à toute vitesse et sans permis. Depuis, le Rochelais a de nouveau été placé sous contrôle judiciaire par le juge des libertés et de la détention du tribunal judiciaire de La Rochelle en attendant de comparaître ce 1er juin.

« Cela fait six mois que je suis revenu en Charente-Maritime », confie le prévenu. Il explique également toujours consommer du cannabis. Mais c’est plus sur son interpellation que le tribunal s’est penché.

Interpellé après une course-poursuite

Dans la nuit du 7 au 8 mai, illan refuse d’obtempérer aux policiers. Il est finalement interpellé après une course-poursuite dans les rues de La Rochelle. Tout le matériel du parfait trafiquant est retrouvé dans son véhicule. Son interpellé avec lui, deux mineurs qui se trouvaient à bord, dont un a reconnu revendre pour le compte d’Illan.

Mais également sa compagne qui avait une arme de poing dans son sac à main. Lors de sa garde à vue, le prévenu a avoué avoir écoulé 600 grammes de résine de cannabis au cours des  6 derniers mois.

De la drogue qu’il se procurait à Marans à la grande surprise du tribunal, « eh bien, même à partir de Marans on peut se fournir pour alimenter un réseau… ». Illan minimise. Selon lui ce qu’il qualifie de, « dépannage pour des amis », ne servait qu’à financer sa propre consommation.

Snapchat

Le ministère public, précise que le trafic s’organisait autour de l’application Snapchat et revient sur la prétendue peur que le prévenu avait de sortir de chez-lui suite à une agression subit en août 2021, « mais ça ne l’empêchait pas d’aller jusqu’à Marans pour acheter du cannabis ».

Une peine d’un an de prison avec sursis est requise avec l’obligation de passer le permis de conduire et l’interdiction d’entrer en contact avec les deux mineurs impliqués dans le trafic est requise.

La défense plaide une réduction à 6 mois. Ce qu’elle a obtenu. Son client a écopé de 6 mois de prison avec sursis. En plus de son premier contrôle judiciaire en attendant son prochain procès, Illan sera dorénavant suivi par un juge d’application des peines.


Publicités


article, Faits divers, Marans, Vie des communes