Marans. Les Joutes Marandaises encore victimes de leur succès

Samedi 6 août, une soixantaine de jouteurs s’est réunie entre la Cale aux chevaux, le long du quai Maréchal Foch et le pont de Marans, pour les traditionnelles Joutes Marandaises.

Près de 10 000 spectateurs seraient venus assister aux différents spectacles et animations autour des Joutes Marandaises samedi dernier.  (©AntoineColin)

Samedi 6 août, dès 9h du matin, une soixantaine de jouteurs s’est réunie entre la Cale aux chevaux, le long du quai Maréchal Foch et le pont de Marans, pour participer à la 5e édition des traditionnelles Joutes Marandaises.

Après une suspension de deux ans due à la pandémie, le public était bien au rendez-vous pour supporter leur équipe fétiche. Logique. Crée il y a 7 ans, ce moment festif, sportif et convivial a réussi à se faire une place de choix dans l’univers des Joutes nautiques puisqu’elles se sont démarquées en créant leur propre identité.

À Sète, par exemple, vous pourrez voir de joutes où ce sont des rameurs. À Marans, les bateaux sont équipés de moteur et les joutes se passent sur un canal assez étroit. Deuxième particularité : l’esprit des Joutes Marandaises. Ici, les jouteurs et les spectateurs sont là pour passer un moment convivial et s’amuser. Il n’y a rien à gagner et il n’y a pas de classement », expliquent Floria Lunet et Stéphane Santonja de l’association « La pluie qui chante ».

Un ADN construit de fil en aiguille par un groupe d’amis – Floria Lunet et Benjamin Henry de l’entreprise Madneom, Marc Plaire, Guillaume Baunard et Stéphane Santonja – qui a voulu redonner vie au port de Marans en proposant à ses habitants une journée d’animation 100 % gratuite et ouverte à tous au travers de l’association « La pluie qui chante ».

Voir le reportage.

Un événement devenu incontournable !

Du grand spectacle ! Voila comment résumer en trois mots la 5e édition des Joutes Marandaises. Pour autant, les joutes restent un événement sportif. Avec les Joutes Marandaises, la moindre erreur ne pardonne pas.

C’est aussi une façon de mettre Marans sur la carte sportive. Cela crée du dynamisme et c’est le principe des associations. Elle sont là pour pouvoir faire vivre la ville, le département, la région…Et rendre les Marandais et Marandaises fières de leur commune et de leurs origines. C’est juste génial ! « , ajoute Pierre Ammiche, commentateur sportif, speaker de l’évènement et originaire de Marans.

Même si les jouteurs sont ici pour s’amuser et faire vibrer le public, l’objectif reste de s’en sortir avec les honneurs. Et pour cela, ils se sont livrés un combat sans merci pour l’emporter et donner aux spectateurs la sensation d’assister à un grand spectacle.

Bien sûr, force, équilibre et technique étaient les maîtres mots pour remporter la bataille mais pas seulement…A Marans, la tenue y joue aussi beaucoup.

Du côté des activités proposées, l’association « La pluie qui chante » a tout mis en œuvre pour rendre la journée unique. Spectacle, animations, jeux pour enfants, bar…Tout était réunis pour faire des Joutes Marandaises un rendez-vous incontournable.

Une recette qui a réussi à faire tenir le public jusqu’au bout de la nuit et mené toutes une ville vers une 6e édition qui aura certainement autant voir plus de succès que les années précédentes puisque selon les organisateurs, les Joutes Marandaises ont accueilli sur l’ensemble de l’événement près de 10 000 spectateurs contre 5 000 en 2019.


Publicités


Loisirs - Culture, Marans, Vie des communes