L’entreprise des Deux-Sèvres « Créateur de Fôret » va planter 800 arbres à Landrais

Sur une parcelle d’un hectare, plus de 800 arbres vont être plantés l’hiver prochain sur la commune de Landrais en Charente-Maritime. L’initiative est mettre sur le compte de Baptiste Trény, fondateur de l’entreprise « Créateur de Forêt » pour améliorer la biodiversité de la commune.

Le Fief des Père à Landrais en l’état actuel. (©créateur de forêt).

Une nouvelle “zone de biodiversité” va voir le jour en Charente-Maritime, dans la commune de Landrais. Baptiste Trény, fondateur de l’entreprise « Créateur de forêt« , a collecté près de 50 000 euros en moins de six mois pour ce premier projet sur le département.

Ce dernier va donc pouvoir planter 834 arbres de 36 essences différentes, le tout réparti sur une friche d’un hectare, que lui a confiée la commune de Landrais. Un petit village de 730 habitantes et habitants. L’objectif : protège la biodiversité de cette commune.

Promoteur de biodiversité

Baptiste Trény ne s’est pas lancé dans un simple projet de reboisement. Il se dit promoteur de la biodiversité.

On utilise les arbres et la forêt pour préserver la biodiversité. Nos créations sont plus des projets de forêt. On construit un projet de boisement lorsque l’arbre est utile pour la biodiversité ».

En effet, l’homme de 38 ans affirme que l’arbre n’est pas toujours utile dans certains secteurs, car l’écosystème ne s’y prête pas forcément. Dans le cadre du projet de Landrais, ce sont donc 834 arbres de 36 essences différentes qui vont être plantées. Et toutes les espèces sont locales.

Le terrain n’est pas très riche et assez caillouteux. On va donc planter les arbres et les arbustes de façon irrégulière, volontaire, afin d’améliorer l’éco système de ce lieu ».

Protégé pour une décennie

À terme, cette forêt naturelle sera protégée pour les 99 prochaines années grâce à une obligation réelle environnementale (ORE).

Les ORE sont un nouvel outil juridique “permettant aux propriétaires fonciers de faire naître sur leur terrain des obligations durables de protection de l’environnement”, comme le précise le site du Ministère de l’écologie.

34 entreprises et une soixantaine de particuliers ont financé les futures plantations attendues pour l’hiver prochain. La plantation aura lieu entre décembre et janvier ».

Et Baptiste Trény compte bien s’appuyer sur des pépiniéristes locaux et assurera l’entretien de cette parcelle durant les cinq premières années. « C’est notre partenaire Nature GD localisé à Surgères qui va nous aider à entretenir ces plantations ».

L’évolution du projet de Landrais sur les 5, 25 et 100 prochaines années. (©créateur de projet).

Un second projet à Périgny

Si Landrais est le premier projet que l’entreprise deux-sévrienne effectue en Charente-Maritime, un nouveau projet va bientôt voir le jour. Il se situera à Périgny derrière le Biopôle de Léa Nature. Une seconde zone de biodiversité de 1,4 hectare.

Ce projet est identique à celui de Landrais. La seule différence est qu’il est entièrement financé par le Rotary Club de La Rochelle Aunis. La ville de Périgny a donc, à l’image de Landrais, décidé de mettre à disposition une parcelle municipale qui accueillera le projet de biodiversité ».

39 essences différentes seront également plantées à la fin de l’hiver prochain.


Publicités


article, Ecologie Environnement, Landrais, Société, Vie des communes