Législatives 2022 : crispations autour de la NUPES pour les candidats PCF de Charente-Maritime hors course

Les candidats du Parti Communiste de Charente-Maritime se retirent des législatives mais des interrogations demeurent sur l’attitude de certains candidats PS et Génération.S censés laisser leur place.

Les candidats PCF de Charente-Maritime se retirent tous des Législatives 2022 dans le cadre de l'alliance de la NUPES. ©Ludovic Sarrazin
Les 5 candidats et leurs suppléants PCF de Charente-Maritime se retirent des Législatives 2022 dans le cadre de l’alliance de la NUPES. (©Ludovic Sarrazin)

L’alliance LFI, PCF, EELV et PS a été entérinée à Paris ces jours derniers, et la Nouvelle Union Populaire Ecologique et Sociale (NUPES) est censée créer les conditions pour une victoire aux prochaines législatives 2022 et donner une majorité de l’Union de la gauche à l’Assemblée nationale.

Et le Parti Communiste Français de Charente-Maritime joue le jeu en retirant ses candidats investis sur les 5 circonscriptions au profit de la NUPES, « nous n’ignorons pas la déception que va entrainer cette décision chez les électeurs qui ont soutenus la candidature de Fabien Roussel mais nous faisons ce choix politique en conscience. Cet effort constitue notre contribution au rassemblement », explique Brahim Jlalji, le secrétaire départemental PCF 17, anciennement investi par le parti sur la première circo.

Des interrogations demeurent

Si au niveau national, la propagande LFI fait penser à une union au beau fixe, il semble toutefois qu’il demeure quelques interrogations au niveau local.

Sur la 1ere circonscription, c’est normalement Jean-Marc Soubeste, le candidat EELV pour la NUPES qui est investi mais, « à ce jour, le Parti Socialiste continue de soutenir Marie Nedelec (la candidate soutenue également par Jean-François Fountaine, le maire de La Rochelle, ndlr), donc si dans les forces en présence chacun maintient sa candidature, nous nous devons d’aviser en conséquence », indique Brahim Jlalji.

Autre circonscription d’échauffement pour le PCF, sur la seconde, le candidat de la NUPES c’est Nordine Raymond mais Génération.S, incarné par Isabelle Flamand, n’aurait toujours pas retiré officiellement sa candidate selon Brahim Jlalji. « Moi je vais demander des éclaircissements à chacun, si on veut que cet accord fonctionne il faut que tout le monde joue le jeu ».

Au premier tour de l’élection présidentielle 2022, Fabien Roussel le candidat communiste avait réuni autour de son nom en Charente-Maritime 10 002 voix, (2,54%).

Et du coté d’ « Ensemble, majorité présidentielle » ?

Tout doucement, les choses se précisent en Charente-Maritime pour « Ensemble », l’Union LREM (Renaissance), Horizon le parti et le Modem. Ce samedi 7 mai, trois noms pour 3 circonscriptions ont été communiqués :

Sur la 3e circonscription c’est Jean-Philippe Ardouin, l’actuel député LREM qui brigue un nouveau mandat, sur la 4e circonscription, Raphaël Gérard, remet également le couvert et enfin sur la 5e circonscription, c’est Christophe Plassard, 54 ans qui est en lice pour la députation.

Mais pour la 1ere et la deuxième circonscription de la Charente-Maritime, l’attente est toujours de rigueur, les tractations semblent plus complexes que prévu.

Et il ne reste que cinq semaines avant le premier tour des législatives prévu le 12 juin prochain.


Publicités

Vous aimerez peut-être lire aussi


article, Politique, Vie des communes