Le club de rugby de Marsilly dans le flou pour son avenir

Les Tangos viennent de fêter leurs 50 ans. Mais après 6 ans à leur présidence, Patrick Guisembert a décidé de lâcher l’affaire.

Patrick Guisembert ne sera plus président du club de Rugby ce 1er juin
Patrick Guisembert ne sera plus président du club de Rugby à partir de ce 1er juin. (©Yannick Picard)

L’heure était à la fête ce jeudi 26 mai sur le pré Marcel Perrain. Le club de rugby de Marsilly avait en effet mis les petits plats dans les grands pour son anniversaire.

Mais la tête de son président était ailleurs. À cette finale de la coupe d’Europe de Rugby disputé deux jours plus tard par le Stade Rochelais, pour celui qui assure leur restauration au quotidien à L’Apivia Parc.

Un président usé et fataliste

Mais aussi à cette assemblée générale du club prévue le 1er juin prochain au cours de laquelle Patrick Guisembert rendra officiellement son tablier de président de club.

Celui qui avait mis ses tripes pour succéder à Bernard Jagu semble aujourd’hui usé, blasé, morose, voire fataliste,.

Ce n’est plus comme avant. Ce n’est plus un groupe. Nous attirons des joueurs de tous les clubs alentour. Ils ne font que passer. Je n’y trouve plus mon compte. En fait j’ai fait mon mandat tout simplement ».

L’apport de l’expérience d’anciens joueurs du stade Rochelais où d’autres toujours présents sur la feuille de match, tel Jules Favre, n’aura donc pas suffit, « les résultats ne sont tout simplement pas là. Notre équipe première a terminé à la neuvième place sur 10 dans le championnat de première série Nouvelle Aquitaine. J’ai envie de passer à autre chose ».

Bien loin de ce bouclier ramener en 2015, épilogue d’une saison qui continue à marquer les esprits.

Alors ce 1er juin, Patrick Guisembert va passer la main. Ce ne sera une surprise pour personne. Lors de la précédente assemblée générale des Tangos, le président avait déjà annoncé son intention.

Qui pour succéder à Patrick Guisembert ?

Une question demeure malgré tout en suspens : qui pour succéder à Patrick Guisembert ?

Aucune idée. Pour le moment je ne pense pas qu’il y a de candidat. Moi de toute façon je tourne la page. Les Tangos ont désormais leur destin entre les mains ».

Une situation bien paradoxale dans un club qui attire et dont les structures montent en puissance. Cette saison l’équipe première des tangos qui évoluait en championnat de première série région Nouvelle Aquitaine comptait 53 joueurs.

Douze minots ont découvert cette année la section baby rugby, alors que l’école a vu 43 jeunes chausser les crampons. Sans compter une bonne dizaine de bénévoles toujours prête à mettre la main à la pâte.

70 000 euros dans la pelouse

Mais le Marsilly rugby club (MRC), c’est aussi un stade d’honneur avec une pelouse flambant neuve. Au cours de l’été dernier la municipalité a investi plus de 70 000 euros pour la refaire. Un système d’irrigation enterré était à l’étude. Tout comme est dans les tuyaux la réfection du terrain d’entraînement.

Et comme une tuile ne tombe jamais seule, 48 heures avant l’annonce faite par Patrick Guisembert, c’était Frédéric Tran l’adjoint aux sports de la commune qui annonçait son retrait de la vie politique.

Durant ses deux ans de mandat ce dernier avait notamment contribué à rabibocher les rugbymen et les footeux locaux.


Publicités


article, Marsilly, Sport, Vie des communes