La Rochelle : un équipage d’étudiants rochelais sera au départ de l’Europ.Raid 2021

Le 31 juillet prochain, Rémi, Kiliann et Léo s’élanceront au volant de leur 205, pour 10 000 km à la découverte de l’Europe tout en réalisant des actions solidaires.

Etudiants Europ.Aid ©Y Picard
L’équipage de La Rochelle, Rémi, Léo et Kiliann, partira en Peugeot 205 le 31 juillet prochain pour 10 000 km de Raid à travers l’Europe. (© Y. Picard).

Le 4L Trophy et le Bab el Raid, ont fait la part belle ces dernières années aux raids automobiles à petits budgets avec en filigrane une fibre humanitaire. Moins connu est l’Europ.Raid qui depuis 7 ans, hormis 2020 annulé pour cause de Covid-19, s’élance de la Roche-sur-Yon (85).

Pas de pistes Africaines au tournant, mais 10 000 km de l’Ouest à l’Est de l’Europe, en passant par les Carpates, la Place Saint-Marc de Venise, le mur de Berlin, l’Acropole d’Athènes ou bien encore la Bosnie-Herzégovine.

Rémi, Léo et Kiliann sont tous les trois étudiants à La Rochelle en licence 2 de biologie. L’idée de participer à un raid est née l’été dernier entre Rémi et Kiliann lorsqu’ils travaillaient dans un camping. “Nous nous sommes dit pourquoi pas”.


Très rapidement leur choix s’est porté sur l’Europ.Raid. “Le 4L Trophy, ce sont les écoles qui finissent par sponsoriser leurs étudiants”, explique Rémi.

Etre obligatoirement trois à se relayer

Alors que pour Kiliann, “le Bab el Raid est ouvert à tous types de voitures deux roues motrices. Ça manque d’homogénéité”.

Pour l’Europ.Raid seules les Peugeot 205 sont autorisées à s’aligner au départ. Autre contrainte, être obligatoirement trois à se relayer derrière le volant. “Nous avons dû attendre que Léo obtienne son permis avant de nous engager”, précise Rémi.

“Je l’ai eu du premier coup le 5 janvier dernier”, rajoute non sans un brin d’humour le tout jeune conducteur.

Quant au bolide, encore revêche à la mise en route, il affiche crânement 146 800 km au compteur et a été acheté pour la somme de 1 000 euros sur un site d’annonces en ligne bien connu des particuliers.

Sa carte grise est au nom de l’association créée il y a un an par les trois étudiants : Symbi’Ozone. Un nom révélateur.

L’impact écologique de notre road trip nous soucie grandement. Nous sommes conscients que cette course n’est que très peu bénéfique pour notre planète. Seulement l’aide que nous apporterons sur le parcours à certains pays et notre engagement de compenser nos rejets de CO2 en plantant des arbres est pour nous une preuve de bienveillance pour la planète”.

Un engagement durant les 22 jours que va durer l’Europ.Raid, mais que les trois étudiants ont déjà mis en œuvre bien en amont de leur départ.

En effet en février dernier leur association s’est associée à une plantation de haie dans une ferme bio de Saint-Xandre.


Prochainement ils vont faire équiper le toit de leur 205 d’un panneau solaire, “il permettra de recharger les appareils multimédias que nous emportons avec nous”.

Les trois étudiants ont tablé sur un budget de 8 000 euros qui n’est pas encore bouclé. “10 000 on serait bien”, confie Léo le trésorier de l’association.

Pour cela, l’équipage propose trois types de packs publicités à logoter sur la carrosserie de leur 205 qu’ils considèrent comme, “iconique”. Un peu à l’image de certains pays qu’ils vont traverser à leur guise, avec pour seules contraintes un point de départ du jour et un point d’arriver à rallier le soir.

Entre les deux, le choix de l’itinéraire sera libre. “Nous partirons chaque matin d’une page blanche. Ce qui va nous sortir de notre zone de confort à La Rochelle”, conclu l’équipage Rochelais.

Pour les aider et les soutenir, contact: symbiozone.contact@gamil.com

Par Yannick Picard.


Vous aimerez peut-être lire aussi


article, La Rochelle, Société, Vie des communes