La Rochelle : un entraînement pour éviter un Xynthia 2

Lundi 18 et mardi 19 octobre a eu lieu le traditionnel entraînement annuel de mise en place des dispositifs anti-submersions à La Rochelle.

Cet exercice a mobilisé le Groupe d’Intervention Littorale (GIL) constitué d’agents volontaires.(© Julien Chauvet)

Un exercice a été organisé à La Rochelle dans le but d’éprouver le dispositif de protection mis en place dans le cadre du Programme d’Actions de Prévention des Inondations (PAPI).

L’objectif est de prévenir une éventuelle catastrophe naturelle, et ainsi apprendre du passé, à l’image de la tempête Xynthia qui a sévi sur les côtes rochelaises et sur une partie de la Charente-Maritime, il y a 11 ans.

Pour ne pas revivre un Xynthia 2

L’Agglomération est, depuis janvier 2018, chargée de la gestion des milieux aquatiques et prévention des inondations (GEMAPI) pour assurer une bonne cohérence des projets sur le territoire. GEMAPI veille à la surveillance des ouvrages de protection, à leur entretien et leur bonne fermeture en cas d’alerte.

Une grande partie de ces ouvrages a été créée ou rénovée dans le cadre des Programmes d’Actions de Prévention des Inondations (PAPI), suite à la tempête Xynthia de 2010. À La Rochelle, d’importants aménagements ont été réalisés pour protéger les habitations, les commerces et le port. Certains sont permanents, intégrés au paysage, d’autres sont installés spécifiquement en cas d’alerte (batardeaux, clapets amovibles…).

Ce lundi 18 octobre, les batardeaux et clapets pivotants ont été déployés du Bout Blanc à la Tour Saint-Nicolas et ce mardi 19 octobre les agents ont déployé les bâches, batardeaux et clapets pivotants de la Tour Saint-Nicolas au quai Durand en passant par le quai Valin.

Vous aimerez peut-être lire aussi


article, La Rochelle, Société, Vie des communes