La Rochelle. Top14. Le Stade Rochelais s’offre le champion de France dès la première journée

Le Stade Rochelais, champion d’Europe vient à bout du champion de France Montpellier, 26 à 22 lors de sa première sortie officielle en Top14. Quatre points et un début de saison qui commence de la meilleure des manières.

Cet article est également composé des vidéos de la conférence de presse d’après match à voir en fin de page.

La Rochelle a poussé dans les dernières minutes du match pour décrocher sa première victoire de la saison. (©Corentin Cousin).

Une première sortie en Top14 réussi pour le Stade Rochelais. La Rochelle remporte son duel face au champion de France en titre, Montpellier, 26-22. Cette affiche alléchante a tenu toutes ses promesses. Les Jaune et Noir l’ont emporté au bout du suspense, mais tout n’a pas été si rose.

Si l’essentiel est acquis ce soir, La Rochelle qui avait pourtant très bien débuté sa rencontre n’a finalement pas rendu une copie parfaite devant ses 16 000 spectateurs du stade Marcel Deflandre. Montpellier repart avec le point de bonus défensif comme lot de consolation.

Duel du buteur

Une première séquence de jeu de quasiment 3 minutes sur la première possession rochelaise, La Rochelle donne le ton. Bien en jambes, les maritimes imposent leur rythme. Puissant en mêlée, jeu rapide et percussion, les Jaune et Noir tiennent leur rang. On retrouve un Stade Rochelais sur le même standing qu’on l’avait quitté. Le MHR fait beaucoup de fautes et les locaux sont pragmatiques. Antoine Hastoy tient son rang et met la totalité des points rochelais sur pénalités. Une, puis deux et trois, le nouveau buteur rochelais va transformer 4 de 5 tentatives en face des perches.

Montpellier aura 4 pénalités à se mettre sous la dent. Et c’est Louis Carbonel qui s’est chargé d’en convertir trois d’entre elles. Si La Rochelle fait de bonnes choses jusqu’à la demi-heure de jeu, les dix dernières minutes de ce premier acte sont un peu plus hachées. Les maritimes se mettent beaucoup plus à la faute et en subissent les conséquences. 12 à 9 pour les joueurs de Ronan O’Gara à la pause.

L’orgueil des champions

Au retour des vestiaires, on retrouve un La Rochelle comme on l’avait quitté, indiscipliné. Et les hommes de Philippe Saint André en profite pour recoller au tableau d’affichage grâce à une nouvelle pénalité de Carbonel. Le buteur montpelliérain manque même le coche pour passer devant. ROG fait du changement et fait rentrer Uini Atonio et Pierre Bourgarit. Du sang neuf qui fait du bien à la machine maritime qui reprend des couleurs après un mauvais quart d’heure.

Et pour preuve, La Rochelle campe de la moitié de terrain des Héraultais. Après plusieurs points de fixage et du pilonnage en règle, Kerr Barlow écarte sur un pas, et c’est Leyds qui ouvre le compteur d’essai rochelais pour la première fois de la saison à la 56e minute. 19-12. Mais c’était sans compter sur une réaction du MHR. Thomas Berjon rentrée quelques minutes plus tôt tente un coup de pied de dégagement dans ses 22. Doumenc contre et file dans la ligne d’en-but. Carbonel se charge de la transformation pour donner l’avantage au MHR pour la première fois de cette rencontre. 19-22.

Sursaut d’orgueil du champion d’Europe en fin de rencontre avec un essai de pénalité du pack rochelais. La tendance s’était alors inversée et c’était désormais le MHR qui lutter contre son indiscipline. La Rochelle sort vainqueur de ce premier match de la saison 26 à 22.

(Extrait vidéo) de la conférence de presse d’après match avec Léo Coly (Monptellier), Antoine Hastoy, Grégory Alldritt et Sébastien Boboul.


Publicités


La Rochelle, Rugby, Sport, Stade Rochelais, Vie des communes