La Rochelle. Top14. Le Stade Rochelais a les crocs contre Lyon

Pour cette 2e journée de Top14, le Stade Rochelais affronte Lyon, ce samedi 10 septembre. Une première hors de leur base cette saison. Une affiche entre le champion d’Europe et le vainqueur de la Challenge Cup.

Cet article est également composé des vidéos de la conférence de presse d’avant match à voir en fin de page.

Après une première victoire au terme d’un combat acharné contre Montpellier, le Stade Rochelais veut confirmer face à Lyon, ce samedi. (©Corentin Cousin).

Un match et une victoire pour le Stade Rochelais. Désormais, il s’agira de confirmer ce succès face à Lyon. Et pour la première fois de la saison, les Rochelais vont évoluer hors de Marcel Deflandre. Une affiche de Top14 qui promet puisqu’elle oppose le vainqueur de la grande coupe d’Europe à celui de la Challenge Cup à 15 heures.

Chacune des deux équipes a remporté leur premier match de championnat. Le Stade Rochelais à domicile face à Montpellier (26-22). Quant au LOU, ils se sont imposés sur la pelouse de Brive (27-31).

La passe de deux ?

Que ce soit La Rochelle ou Lyon, avec une première victoire engranger dans leur escarcelle, les deux équipes sont sur une bonne dynamique. Mais qui fera la passe de deux ?

Si tout n’as pas été parfait face aux hommes de Philippe Saint-André, les maritimes ont montré leur force de caractère. Ils se sont appuyés sur 30 très bonnes premières minutes. Toutefois, la rencontre aurait pu basculer en leur défaveur en raison de leur indiscipline.

« Il y a eu des choses intéressantes contre Montpellier, mais aussi des éléments à corriger. La discipline, les sorties de camps, notamment. Montpellier a marqué 22 points, ce n’est pas possible. On doit tuer le match contre eux et non se le compliquer. » Ronan O’Gara.

De son côté, les Lyonnais ont su se défaire d’un premier match piège à l’extérieure face à une formation briviste accrocheuse. Les rhodaniens vont devoir confirmer dans leur antre s’ils veulent prendre des points importants. Avec un nouvel entraîneur à sa tête, en la personne d’un certain Xavier Garbajosa, le LOU devra trouver les armes nécessaires pour enchaîner un deuxième succès consécutif.

« On est conscient de ce qu’il va nous arriver si l’on ne respecte pas le plan de jeu. Il faut prendre des points d’entrée et surtout ne pas en donner de trop à l’adversaire. » Quentin Lespiaucq.

Domicile ou extérieur, rien ne change

C’est la première fois que le Stade Rochelais va jouer à l’extérieur cette saison. Mais pour Ronan O’Gara, cela ne change rien. Ce face-à-face contre Lyon reste un match de 80 minutes. Le seul paramètre qui diffère selon lui, c’est la pelouse synthétique.

« La seule chose que l’on contrôle c’est l’arbitre et l’adversaire. Jouer à domicile ou à l’extérieur, c’est pour les faibles. Le Stade Rochelais va jouer. Comment, je ne peux pas encore le dire, mais j’ai vu un groupe compétitif cette semaine. Certes, on va jouer sur un synthétique, c’est différent que sur l’herbe, on est bien d’accord. Mais le ballon est le même ». Ronan O’Gara

Le Stade Rochelais va donc s’appuyer sur leurs forces. La conquête, la touche, les ballons portés ainsi que sur sa fraîcheur physique. En effet, les maritimes ont fini fort leur premier match. Et pourtant, l’intensité physique et la dureté des plaquages ont été impressionnantes tout au long de la partie. Contre Lyon, Rémi Bourdeau s’attend au même combat.

« Ce sont des joueurs qui portent bien le ballon. Ils sont également très agressifs sur les zones de conteste. On a fait le focus là-dessus pour que l’on puisse avoir des ballons propres et rapides. » Rémi Bourdeau.

(Extrait vidéo) de la conférence de presse d’après match avec Quentin Lespiaucq, Rémi Bourdeau et Ronan O’Gara


Publicités


La Ronde, Rugby, Sport, Stade Rochelais, Vie des communes