La Rochelle. Pro B. Lille coule un Stade Rochelais en plein naufrage

Malgré un Keith Wright des grands soirs, le Stade Rochelais Basket s’incline pour la 2e fois consécutive à domicile face à Lille, 81-85. Il y a certes du mieux, mais le succès en Pro B fuit toujours les maritimes avec un bilan de 8 défaites pour une seule victoire.

Le duel Wright – Vautier s’est soldé par une victoire des Lillois, mais c’est bien l’intérieur rochelais qui termine meilleur marqueur de la rencontre avec 24 points. (©Corentin Cousin).

Les semaines se suivent et se ressemblent pour le Stade Rochelais Basket. La Rochelle s’incline dans son antre de Gaston Neveur contre le Lille Métropole Basket 81-85. Il y a eu du mieux dans cette rencontre, mais l’issue reste toujours le même.

Malgré un Keith Wright retrouvé, La Rochelle est une nouvelle fois tombée sur plus fort ce vendredi soir. Lille, plus pragmatique a certes eu chaud, mais s’est imposé grâce à un collectif bien huilé et une solide défense.

Duel Wright – Vautier

Les premières minutes sont laborieuses pour le Stade Rochelais. Alors Lille prend rapidement les commandes, 0-7, les supporters Jaune et Noir vont devoir attendre 4 minutes pour voir le premier panier de La Rochelle. Les hommes de Julien Cortey s’en remettent à Keith Wright par trois fois dans la raquette et sur contre-attaque pour débloquer le compteur. 6-9. Mais l’homme fort côté lillois, Vautier calme vite le jeu pour éviter que la salle Gaston Neveur puisse s’enflammer. 8-15. L’américain de La Rochelle est le seul scoreur pour le moment.

Les Rochelais sont trop rapidement à la faute, dès la 7e minute. L’animation offensive et l’efficacité sous le panier comme derrière l’arc laissent à désirer. Mais les maritimes s’accroche terminent ses 10 premières minutes pas si loin des nordistes. 17-21 et 4 points de retard.

Une rencontre qui voit un duel s’affronter entre Vautier et Wright qui se répondent coup pour coup. Dès que l’un marque, l’autre lui répond. Lillois et Rochelais sont au coude à coude dans le 2e quart temps. 27 partout. Si Keith retrouve ses standards de la saison passée, Victor Diallo dans le rôle de l’impact player en sortie de banc est un bol d’air. La Rochelle prend les commandes, minimes certes, mais passe devant Lille à 4 minutes de la pause. 34-32.

18e minutes, Tanghe décoche à trois points et rentre le premier shoot extérieur rochelais, imiter sur la possession suivante par Javon Master. Pragmatiques, les nordistes ne lâchent pas. Les deux formations se quittent dos à dos à la pause. 40 points de part et d’autre. Wright et Vautier sont à 16 points chacun.

Tout reste à faire

Comme un symbole c’est une nouvelle fois Keith Wrigh qui porte la première estocade rochelaise. Et quand on parle de Keith, forcément Bastien Vautier n’est jamais très loin et ne tarde pas à lui répondre immédiatement. Master en rajoute une couche à trois points et La Rochelle prend l’avantage. 47-42. Le LMB retrouve de l’adresse sur le shoot extérieur, et après trois ficelles consécutives, c’est au tour de Lillois de reprendre la main. 51-53. Le mano à mano se poursuit.

Indisciplinés au mauvais moment, imprécis et laxistes sur certains rebonds, les locaux bafouent leurs munitions offensives. Il n’en fallait pas plus aux nordistes pour se détacher. 60-66 à l’entame de dernier quart.

La Rochelle court après le tableau d’affichage. Difficile de refaire son retard contre une équipe de Lille en place défensivement. 66-73 Alors que Maxime Bézin rappelle Bastien Vautier sur le parquet, l’intérieur sort très rapidement avec 5 fautes personnelles. Le LMB sera donc privé de son meilleur soldat durant les 5 dernières minutes. Mais pas de quoi perturber les nordistes.

Les deux équipes rentrent dans le money-time. Lille domine toujours La Rochelle de 3 points 74-77. À l’usure, les Lillois resteront plus fort ce soir et s’imposent face au Stade Rochelais 81-85. Une nouvelle fois, la précision sous le cercle a pêché en fin de rencontre tout comme celle à trois points.


Publicités


article, Sport, Vie des communes