La Rochelle : Marie Nédellec pour faire barrage à Olivier Falorni aux législatives

L’adjointe au maire de La Rochelle Jean-François Fountaine vient de se déclarer officiellement candidate aux prochaines législatives sur la circonscription La Rochelle Ile de Ré.

Marie Nédellec est candidate à la députation à La Rochelle sur la première circonscription de la Charente-Maritime ©Yannick Picard
A La Rochelle Marie Nédellec est candidate à la députation sur la première circonscription de la Charente-Maritime (©Yannick Picard)

Les choses commencent à se décanter progressivement sur la 1ere circonscription de la Charente-Maritime. Après l’annonce dès septembre dernier par le député sortant Olivier Falorni de sa candidature pour un troisième mandat consécutif de député, c’est au tour de Marie Nédellec de s’y coller.

« Oui je suis candidate », annonce sans langue de bois la jeune cheffe d’entreprise entrée en politique en 2020, lors de la réélection de Jean-François Fountaine à la mairie de La Rochelle. À l’inverse de nombreux candidats lors de précédentes élections notamment municipales, Marie Nédellec ne tourne pas autour du pot, « je suis une femme de gauche ».

Urgence climatique et urgences sociales

Et de nuancer malgré tout, « de centre gauche ». La candidate base sa campagne et son mandat dans l’hémicycle si elle est élue en juin prochain sur deux piliers, « l’urgence climatique et les urgences sociales ». Pour le moment, le temps n’est pas encore venu pour elle d’annoncer le nom de son suppléant. Tout comme d’ailleurs d’aborder le fond de son programme.

Il faudra donc se contenter que de la forme. Dans les grandes lignes, Marie Nédellec se présente comme, « une femme d’action et d’engagements. J’ai créé ma première entreprise à 27 ans, suivie de trois autres et par la suite 11 ».

La cause des femmes

Elle souhaite embrasser en politique la cause entrepreneuriale des femmes, « le cœur de mon engagement, c’est de faire bouger les lignes. Nous ne devons pas regarder le train passer ». L’élue Rochelaise évoque des solutions collectives à trouver avec, « les citoyens, les entreprises et les élus locaux ». Avec une intention ferme de, « combattre les inégalités. Les lois doivent évoluer ». Si les urnes lui donnent raison en juin prochain, sa route semble déjà être toute tracée, « je siégerai à l’Assemblée dans un groupe de gauche ».

Mais il est surtout question dans les propos de Marie Nédellec et de façon globale, de la place des femmes dans la société, à quelque niveau que ce soit et d’en combattre les inégalités. Sans surprise la candidate devrait avoir le soutien de Jean-François Fountaine, dans une campagne sur la première circonscription où pour le moment la droite Rochelaise est inexistante et dans laquelle les Verts ne sont pas encore sortis du bois.


Publicités


article, La Rochelle, Politique, Vie des communes