La Rochelle. Les filtres que vous utilisez sur Insta, Snap et TikTok sont rochelais grâce à Filter Maker

Vous ne le savez peut-être pas, mais les filtres que vous utilisez sur certains réseaux sociaux sont rochelais. Filter Maker est une start-up de La Rochelle en plein essor qui invente des contenus en réalité augmentée. Découverte.

L’article est accompagné d’un reportage vidéo.

La start-up rochelaise, Filter Maker, conçoit des filtres en réalité augmentée. (©Corentin Cousin).

Que ce soit sur les réseaux sociaux ou ailleurs, les filtres sont devenus incontournables. Et bien, figurez-vous que certains d’entre eux sont Rochelais. Et oui, une société de La Rochelle conçoit des filtres en tous genres. Filter Maker, c’est son nom, est à mettre à l’initiative de Romain Cochard et de son associé Jean Baptise Manson, tous deux originaires de la ville.

« Nous sommes une société spécialisée dans la création et la diffusion de contenus en réalité augmentée. C’est le principe d’intégrer des éléments virtuels dans le monde réel, via différents supports. Téléphone portable, tablette ou encore ordinateur. Et on les vend aux marques pour augmenter leur chiffre d’affaires », explique Romain.

Pour les marques aussi

Fondées il y a un peu plus d’un an et demi maintenant, une équipe de 11 personnes travaillent au quotidien. Mais seulement pour les réseaux comme Instagram et TikTok notamment. Filter Maker permet à des entreprises de prêt-à-porter par exemple ou encore de lunette d’essayer directement en linge leur produit.

On travaille avec différentes entreprises, notamment des marques lunettes pour faire essayer directement sur leur smartphone ou leur ordinateur leurs lunettes. Principalement des lunettes de soleil. Cela permet aux clients de ne plus se déplacer en magasin ». Romain Cochard.

Voir le reportage. 

Des précurseurs

Faisons un bon dans le passé pour faire un peu d’Histoire récente. Les premiers filtres sont apparus en 2019. Et 6 mois après, Filter Maker est né.

On était un peu précurseur dans ce milieu-là. À force de travail, on a pu s’imposer sur le marché français. Aujourd’hui, 50% de notre chiffre d’affaires provient de l’étranger. On souhaite l’augmenter encore plus, notamment aux USA qui sont très friands de ce genre de contenu ».

Avec les plus grands

Mc Donald, Starbuck, mais aussi Les Galeries Lafayette en France et l’UFC aux États-Unis pour les combats de MMA, la start-up rochelaise travaille avec les plus grands. Une cinquantaine d’entreprises et de marques font appel à eux.

Si je prends pour l’UFC, c’était lors du combat entre Ciryl Gane et Francis Ngannou. On a créé une activation permettant aux utilisateurs du monde entier de soutenir l’un des deux combattants.

Si beaucoup de professionnels ont recours à leurs services, depuis quelques semaines, les particuliers et les petites entreprises peuvent également en bénéficier.

Nos paniers moyens sont un peu trop élevés pour des particuliers. Mais depuis deux semaines, on a créé une plateforme : Lookaar.com. Cela permet à des utilisateurs plus modestes d’acheter un filtre sur les réseaux sociaux pour l’utiliser pour lui ou son entreprise ».

Avec plus de 500 effets en réalité augmentée inventés depuis la création, Filter Maker n’en finit plus de grandir.

L’objectif maintenant est de se développer un peu plus encore à l’étranger. Eux, qui viennent de signer un partenariat, il y a tout juste un mois, avec le géant Snapchat.

Filter Maker a déjà créé plus de 500 filtres pour les plus grandes marques françaises et étrangères. (©Corentin Cousin)

Publicités


Economie, La Rochelle, Vie des communes