La Rochelle : le préfet de la Charente-Maritime va encore plus loin dans les mesures sanitaires

A compter du 20 janvier, le préfet de la Charente-Maritime, Nicolas Basselier, renforce son arrêté sur le port du masque dans les zones à forte concentration de population.

Le préfet de la Charente-Maritime a prorogé son arrêté sur le port du masque en extérieur. (©Ludovic Sarrazin)

Face à la dégradation sanitaire en Charente-Maritime et la circulation active du virus, la préfecture a été obligée de revoir sa copie. Par un arrêté préfectoral en date du mercredi 19 janvier, le préfet du département, Nicolas Basselier, décide d’étendre le port du masque obligatoire dans les zones à forte concentration de population pour toute personne de onze ans et plus jusqu’au 9 février prochain.

Cette mesure doit absolument être appliquée dans les secteurs les plus fréquentés des quatre principales communes du territoire (La Rochelle, Rochefort, Royan et Saintes) de 8h à 20h.

De nouvelles restrictions

Depuis quelques jours, la Charente-Maritime témoigne d’une circulation active du virus sur son territoire. Le 15 janvier, le taux d’incidence a dépassé la barre fatidique des 2000 cas pour 100 000 habitants et la situation ne semble pas s’adoucir.

En réaction à cette forte propagation, le préfet Nicolas Basselier a donc pris un nouvel arrêté pour adapter les mesures relatives au port du masque dans l’espace public à compter du jeudi 20 janvier. L’ensemble des communes sont concernées par cette décision et les habitants devront donc porter le masque dans certains espaces publics. Mais ce n’est pas tout !

Si le précédent arrêté préfectoral daté du 30 décembre 2021 avait ciblé 72 communes, le nouveau n’en cible plus que quatre : La Rochelle, Saintes, Rochefort et Royan.

Quels sont les lieux publics concernés par ce nouvel arrêté ?           
– Les marchés alimentaires.
– Lors des rassemblements publics générant un regroupement important de population : brocantes et vide-greniers, foires et fêtes foraines, ventes au déballage, manifestations sur la voie publique déclarées, spectacles de rue, festivals, feux d’artifice, concerts en plein-air, événements sportifs de plein-air, inaugurations, cérémonies…
– Dans les files d’attente.
– Aux abords des gares, aéroport, ports, abris-bus (rayon de 50 m).
– Aux abords des centres de vaccination, des établissements médico-sociaux et des hôpitaux (rayon de 50 m).
– Aux abords des centres commerciaux (rayon de 50 m).
– Aux abords des lieux de culte (rayon de 50 m), aux heures d’entrée et de sortie du public lors des offices et des cérémonies.
– Aux abords des accueils collectifs de mineurs (rayon de 50 m), aux heures d’entrée et de sortie du public.
– Aux abords des établissements scolaires, des établissements d’enseignement supérieur et professionnel, publics ou privés (rayon de 50m), aux heures d’entrée et de sortie du public.

En concertation avec les maires des communes concernées, le port du masque est obligatoire dans les secteurs les plus fréquentés des quatre principales communes de la Charente-Maritime, de 8h à 20h », précise la préfecture dans son communiqué.

Ces mesures s’appliquent jusqu’au 9 février et elles pourront être réévaluées en fonction de l’évolution de la crise sanitaire. En attendant, la préfecture appelle « fermement à la responsabilité individuelle et collective » de ses concitoyens.


Publicités


article, La Rochelle, Société, Vie des communes