La Rochelle : le Pôle Métropolitain Centre-Atlantique s’oriente vers plus d’enseignements supérieurs

Ce vendredi 4 mars, les 10 intercommunalités se sont réunies pour échanger et travailler ensemble sur les grands projets structurants du territoire.

Trois à quatre fois par an, les 10 présidents des intercommunalités se réunissent dans le cadre du projet du Pôle Métropolitain Centre-Atlantique. (© Corentin Cousin).

Depuis 2015, le Pôle métropolitain Centre-Atlantique formé de 10 intercommunalités représentant un bassin de vie de plus de 500 000 habitants se réunit trois à quatre fois par an. Et parmi les grands thèmes abordés, celui de la mobilité en lien avec l’enseignement supérieur.

L’objectif du Pôle Métropolitain Centre-Atlantique est de peser dans les instances de la grande Région Nouvelle-Aquitaine. Notamment dans les domaines de la mobilité, la transition énergétique, l’emploi ou encore l’enseignement.

L’enseignement supérieur, enjeu majeur

Avec ce consortium, les présidents de CDC et de CDA ont la volonté de développer l’enseignement supérieur sur le territoire. Université, école de commerce ou encore école d’ingénieur, l’ambition du Pôle Métropolitain Centre-Atlantique est de mettre en place une cartographie cohérente de La Rochelle à Niort en passant par Rochefort et Surgères.

« Nous souhaitons préparer l’avenir et les jeunes de demain, indique Jean-François Fountaine, en agrandissant l’offre et ainsi devenir plus attractifs notamment pour les entreprises ».

Pour les intercommunalités, l’enseignement supérieur fait partie de l’attractivité. Un schéma stratégique est en cours d’élaboration dans le but d’étoffer ce secteur, car le territoire fait partie des mauvais élèves de Nouvelle-Aquitaine en terme d’accès à l’enseignement supérieur pour les jeunes.

Sans mobilité, pas d’enseignement supérieur

La mobilité, c’est le deuxième grand thème abordé par les différents présidents de chaque Communauté de Communes et d’Agglomérations.
Les acteurs du Pôle Métropolitain Centre-Atlantique veulent de la continuité dans les réseaux routiers, dans le but de favoriser l’accès à l’enseignement supérieur.

Les 10 intercommunalités et leur représentant :
–          Jérôme BALOGE, Président de la Communauté d’agglomération du Niortais
–          Hervé BLANCHÉ, Président de la Communauté d’agglomération Rochefort Océan
–          Michel BOSSARD, Président de la Communauté de communes Vendée Sèvre Autise
–          Jean GORIOUX, Président de la Communauté de communes Aunis Sud
–          Ludovic HOCBON, Président de la Communauté de Communes du Pays de Fontenay-Vendée
–          Daniel JOLLIT, Président de la Communauté de Communes Haut Val de Sèvre
–          Jean-Pierre RIMBEAU, Président de la Communauté de communes Val de Gâtine
–          Jean-Pierre SERVANT, Président de la Communauté de communes Aunis Atlantique
–          Brigitte HYBERT, Présidente de la Communauté de communes Sud Vendée Littoral

Et de 10

À cette occasion, une 10e intercommunalité, la Communauté de communes Sud-Vendée-Littoral, riche de 44 communes et présidée par Brigitte Hybert, a fait son entrée au sein du Pôle métropolitain Centre-Atlantique pour venir enrichir les échanges et renforcer encore plus ce pôle d’attractivité situé entre Nantes et Bordeaux.


Publicités


article, La Rochelle, Niort, Politique, Vie des communes