La Rochelle. L’architecte Henri Dumas poursuivi pour diffamation par le maire Jean-François Fountaine a été condamné

Après de nombreux renvois, l’affaire en diffamation qui opposait l’architecte Henri Dumas au président de l’Agglo et au directeur de l’Etablissement public foncier a été plaidée le 3 novembre dernier.

Jean-François Fountaine a gagné son procès en diffamation contre l’architecte Henri Dumas. (©Corentin Cousin, illustration).

Et ce 3 novembre dans la salle d’audience correctionnelle du tribunal judiciaire de La Rochelle, le truculent architecte Héraultais Henri Dumas bien connu au travers de son blog « temoignagefiscal.com« , est resté fidèle à lui-même.

Et sans ciller à son édito, « si votre but unique est de ne pas monter dans le train de la mort fiscale, nous ne pouvons rien pour vous, passez votre chemin, voyez un avocat fiscaliste (il aura 15 chances sur cent de vous obtenir gain de cause, vous aurez cent chances sur cent de payer ses honoraires). Si par contre, comme nous, vous souhaitez vous battre pour la suppression totale des trains de la mort fiscale, rejoignez nous, vous êtes les bienvenus ».

« Je suis l’emmerdeur d’une société extrêmement parfaite »

Dans cette citation directe du président de l’Agglo Rochelaise et de Sylvain Brillet, directeur général  de l’établissement public foncier (EPF) de Nouvelle-Aquitaine à l’encontre d’Henri Dumas, ce dernier plante le décor, « d’un côté il y a un homme hors du commun (Jean-François Fountaine N.D.L.R). De l’autre il y a moi : un petit trou du cul. Je suis l’emmerdeur d’une société extrêmement parfaite. C’est une histoire politique. Il faut faire condamner Dumas ! »

« L’esprit de Monsieur Dumas est torturé »

À l’origine des propos jugés diffamatoires par les parties civiles, une vieille histoire d’urbanisme qui remonte maintenant à près de 20 ans.

J’avais fait signer des compromis de ventes à 30 euros du m2 pour des terrains dans la zone des Cottes-Mailles. La communauté d’agglomération (CdA) de La Rochelle m’a convoqué. Elle a fait préemption. J’ai perdu 17 millions. J’ai prévu de faire venir Ikea et de construire une télécabine jusqu’à l’aquarium », poursuit l’architecte, seul  comme à son habitude à assurer sa défense et qui publie toujours par la suite ses plaidoiries sur son blog.

« Jusqu’à quand est-ce acceptable. L’esprit de Monsieur Dumas est torturé. Dans ses écrits il qualifie Jean-François Fountaine d’escroc. Il l’accuse de délit en bande organisée et de prise illégale d’intérêts. Il confond la malice et l’action en justice. Lors de l’audience précédente, le président du tribunal avait dû faire saisir son téléphone portable. Il enregistrait les débats, pour les mettre en suite en ligne sur son blog », rappelle Me Vincent Lagrave.

Du préjudice moral est réclamé pour le président de l’Agglo et celui de l’EPF. Une nouvelle mention est venue s’ajouter au casier d’Henri Dumas qui en comptait déjà 8, dont 7 pour diffamation. Il devra régler 1 000 euros à chacune des parties civiles et régler leurs frais de procédure. À noter que la vielle de ce procès, Henri Dumas a de nouveau déposé plainte auprès du parquet de La Rochelle, « ce qui se passe dans cette ville est crapuleux ».


Publicités


article, Faits divers, Vie des communes