La Rochelle. Il revient d’Albanie pour tuer sa femme

Un Albanais déjà connu du tribunal judiciaire de La Rochelle a été placé en détention provisoire après avoir porté deux coups de couteau à son épouse, blessé son fils et une élue.

Tentative de meurtre Tribunal La Rochelle ©Adobe Stock
L’Albanais a frappé sa femme de plusieurs coups de couteau, blessé son fils et une élue. (©Adobe Stock Illustration)

Un drame s’est joué le jeudi 19 mai en début d’après-midi boulevard Sautel à La Rochelle. Une ressortissante albanaise de 53 ans vivant à La Rochelle a été violemment agressée à son domicile par son compagnon qui avait été expulsé de France.

Ce dernier avait été jugé en juillet 2021 par le tribunal judiciaire de La Rochelle, pour des faits de violences conjugale commis sur sa compagne à Saint-Jean-de-Liversay.

Le quinquagénaire sous le coup d’une obligation de quitter le territoire Français avait été incarcéré avant d’être expulsé vers son pays.

L’affaire avait particulièrement ému ce petit village du Nord Aunis, dont une partie de ses habitants avait pris fait et cause pour la famille expulsée de son logement.

De retour clandestinement en France

Depuis celle-ci avait été relogée boulevard Sautel à La Rochelle. « D’après les éléments recueillis, il venait de revenir clandestinement en France « , explique Laurent Zuchowicz, procureur de la République à La Rochelle.

L’homme se serait introduit au domicile de la mère de famille et de ses enfants le mercredi 18 mai. Il aurait alors déclaré vouloir se venger de sa compagne qui selon lui était responsable de son incarcération en France et de son expulsion. La police avait été appelée une première fois.

La famille s’était alors confiée à une élue de Saint-Jean-de-Liversay, toujours à ses côtés depuis juillet dernier. Jeudi cette dernière en compagnie de la mère et d’un de ses enfants sont revenus boulevard Sautel.

Remarquant une petite fenêtre ouverte, ils ont de nouveau appelé la police qui a fouillé la maison, sans rien trouver. « Une fois que nous étions à l’intérieur, il est sorti d’une sorte de petite penderie dans laquelle il s’était caché. Il y avait trois couteaux », précise l’élue.

La mère , le fils et une élue blessés

L’Albanais a porté un premier coup de couteau sous le sein de sa compagne puis un second au niveau du ventre. Alors que son fils et l’élue ont tenté de le désarmer et de protéger la mère de famille.

L’un et l’autre ont été blessés. « Les policiers parvenaient à l’interpeller peu après dans le voisinage alors qu’il tentait de s’enfuir, et découvraient un couteau à proximité », poursuit le Procureur de la République.

La victime dont le pronostic vital a été engagé, a été prise en charge par l’hôpital de La Rochelle. Son état est stabilisé. Elle a pu être entendue par les enquêteurs.

Le 21 mai, le ressortissant albanais a été déferré à l’issue de sa garde à vue devant un juge d’instruction de la Rochelle.

Ce dernier l’a mis en examen pour, « violences par conjoint en état de récidive légale, tentative d’homicide par conjoint, violences aggravées en récidive sur son fils et sur le membre associatif présent, et enfin entrée irrégulière sur le territoire national malgré l’interdiction de retour « .

Le Procureur explique qu’à l’occasion de ses auditions « l’intéressé a indiqué s’être trouvé “hors de contrôle” du fait de problèmes d’ordre médicaux, et a contesté toute intention d’homicide ».

Le juge des libertés et de la détention a ordonné son placement en détention provisoire.


Publicités


article, Faits divers, La Rochelle, Vie des communes