La Rochelle. Brouillon, le Stade Rochelais défait à domicile contre le Stade Français en match amical

Dans un match brouillon et rythmé par les déchets techniques, le Stade Rochelais s’incline 7 à 5 devant son public face au Stade Français pour son seul match de préparation d’avant saison. Mais tout n’est pas à jeter au regard de la domination rochelaise.

Cet article est également composé des vidéos de la conférence de presse d’après match à voir en fin de page.

Malgré la défaite, les rochelais ont tout de même entrepris de bonnes choses notamment en défense et sur les ballons portés. (©Corentin Cousin).

Le coup de sifflet de monsieur Ludovic Cayre, arbitre de cette rencontre, sonne la rentrée des classes pour le Stade Rochelais ce jeudi 25 août. Un premier et le seul match amical que le club maritime disputera avant la reprise du Top 14. Et c’est face au Stade Français que les Jaune et Noir sont confrontés.

Évidemment à guichet fermé, devenu une habitude à Marcel Deflandre, le Stade Français n’était pas venu pour rigoler au regard de la composition d’équipe. Et pour preuve, ils remportent ce duel de présaison 7 à 5.

Déjà de bonnes choses

Première sortie de la saison et entame timorée pour les Rochelais. Toutefois, il n’aura fallu qu’un petit quart d’heure pour voir la machine Jaune et Noir se mettre en route. Sérieux et appliqués, les champions d’Europe font mal à cette équipe du Stade Français. Si les hommes de Gonzalo Quesada avaient la main mise sur le ballon en ce début match, La Rochelle a rapidement inversé la tendance.

Et le nouveau groupe de Ronan O’Gara s’appuie sur ce qui font leurs forces, une défense solide et des ballons portés dévastateurs à l’image de la saison dernière. Mais tout n’est pas si rose. Pas mal d’approximation de mains qui empêchent pour le moment La Rochelle de convertir leur domination au tableau d’affichage. Le Stade Français de son côté est en difficulté et ne trouve pas les clefs pour percer la muraille maritime. Pourtant, il a quelques failles dans le secteur arrière des locaux.

Alors à 14 contre 15 avec le carton jaune du flanker parisien Revesa Ramototabua, c’est à la 40e minute que La Rochelle franchie la ligne d’en but grâce à Martin Alonzo Munoz bien servi par Grégory Alldritt entré à la demi-heure de jeu. La Rochelle menée 5 à 0 à la fin du premier acte et débloque son compteur.

Plus haché

Au retour des vestiaires, les nombreux changements opérés par ROG cassent un peu la dynamique de la rencontre. Les joueurs entrants doivent se mettre dans le bain. Beaucoup de déchet et d’imprécision dans les transmissions. Mais La Rochelle entame cette seconde mi-temps avec les mêmes intensions de jeu.

Les Rochelais imposent son rythme et étouffent le Stade Français, malgré les nombreuses coupures en raison des fautes. Hormis les quelques excursions devant l’en-but adverse, pas grand-chose à se mettre sous la dent. Si le Stade Rochelais essai de dynamiser le jeu, ce sont surtout les déchets techniques qui rythment le match.

Première incursion du Stade Français dans le camp des champions d’Europe. Et les Parisiens conclus leur premier essai (70e) avec Julien Delbouis transformé par Joris Seconds. Les Parisiens mènent 7 à 5. Et La Rochelle continue à se faire peur quelques minutes plus tard. Les joueurs de la capitale deviennent de plus en plus oppressants à 10 minutes du terme. Sans solutions, La Rochelle rate sa rentrée des classes et perd 5 à 7 contre le Stade Français.

(Extrait vidéo) de la conférence de presse d’après match avec Jonathan Danty et Ronan O’Gara et Laurent Sampere (Stade Français).


Publicités


article, La Rochelle, Rugby, Sport, Stade Rochelais, Vie des communes