La Rochelle. Après l’incendie, La DDTM forcée de fermer exceptionnellement ses portes

La Direction Départementale des Territoires et de la Mer sera fermé au public jusqu’à nouvel ordre. Les conditions de sécurité ne permettent pas, pour l’heure d’accueillir la population.

Les pompiers sur l’intervention de l’incendie de la DDTM. (©Denis Leroy).

En raison de l’incendie survenu dans les locaux de la Direction Départementale des Territoires et de la Mer (DDTM), dans la nuit de lundi 28 au mardi 29 novembre, l’accueil général du public est fermé jusqu’à nouvel ordre.

Le but est de mettre en sécurité le bâtiment après avoir été en proie aux flammes. Le feu s’était déclaré dans un local d’archives de 40m² de l’administration, situé boulevard Cognehors à La Rochelle.

Toujours au service du public

En conséquence, pour assurer le traitement des demandes urgentes, le public est donc invité à adresser un courriel en fonction des questionnements de chacun.

Concernant :
– Les risques, la gestion de crise, la sécurité et l’éducation routière
ddtm-uardd@charente-maritime.gouv.fr
– La transition écologique et les SIG
ddtm-scte@charente-maritime.gouv.fr
– Le logement, l’habitat et la construction
ddtm-plds@charente-maritime.gouv.fr
– La politique agricole commune, les aides économique agricoles, le foncier, la préservation des espaces et les calamités agricoles
ddtm-adst@charente-maritime.gouv.fr
– L’environnement, la gestion de l’eau, la chasse et la forêt
ddtm-ebdd@charente-maritime.gouv.fr
– La gestion du domaine public maritime
ddtm-uardd@charente-maritime.gouv.fr
– La police en mer et sur le littoral, navigation professionnelle et de plaisance, et les Capitaineries
ddtm-dmldd@charente-maritime.gouv.fr
– Les document d’urbanisme et aménagement
ddtm-satol@charente-maritime.gouv.fr
– Pour toutes autres sujets
ddtm@charente-maritime.gouv.fr

Lorsque l’ensemble des conditions de sécurité seront réunies, la réouverture de l’accueil général du public sera notifier à la population.


Publicités


article, Société, Vie des communes