La Rochelle. 20 euros de prime sur les bénéfices, les salariés d’Alstom sont en colère

Les salariés d’Alstom ont été informés du montant de la prime de participation aux bénéfices allouée par le groupe. Son montant : entre 10 à 20 euros en moyenne.

Le syndicat FO et les salariés d’Alstom dénoncent le montant dérisoire de leur prime de participation aux bénéfices. (©Corentin Cousin / Illustration).

« C’est lamentable ! ». Ce sont les premiers mots de Fabrice Cotrel, salarié du groupe Alstom d’Aytré et représentant syndical FO (Force Ouvrière). Il fait référence à la prime de participation aux bénéfices qui leur seront reversés par l’entreprise Alstom.

En effet, le groupe a révélé à ses employés que la prime sera d’un montant en moyenne entre 10 et 20 euros. « Mais attention, ce n’est pas par mois, précise Fabrice Cotrel, c’est à l’année ».

« On se fout de nous »

Ils sont beaucoup de salariés d’Alstom à être en colère face au montant dérisoire de cette prime.

« Ramenez au mois, cela fait une prime de 1,50 euro en moyenne. On se fout complètement de nous, mais ce n’est pas depuis cette année. La coupe est pleine. S’ils n’avaient rien donné, cela n’aurait rien changé ». Fabrice Cotrel.

Fabrice Cotrel affirme que ce sont les chiffres donnés par la direction d’Alstom via un communiqué. Ce dernier annonçait alors une enveloppe globale attribuée pour la prime d’un montant d’environ 228 000 euros à répartir sur les 11 500 bénéficiaires de l’entreprise.

Toutefois, le représentant syndical avoue ne pas être en colère contre cette prime aux bénéfices en tant que telle, « car ils sont obligés de nous la reverser, c’est du légal ». En revanche, la somme allouée comparée à l’inflation est infime.

« Les cadres et les dirigeants, qui ont également le droit à cette prime ont touché plus. Cela montre qu’ils préfèrent donner aux gros dirigeants plutôt qu’aux salariés ». Fabrice Cotrel.

Mais, ils ne comptent pas abdiquer. Ils reviendront à la charge en septembre prochain, dès la rentrée, pour tenter d’ouvrir une discussion. « L’objectif sera d’avoir une revalorisation de salaire ainsi qu’une prime de trajet au regard de l’augmentation du prix du carburant ».

Contacté par notre rédaction afin de leur donner un droit de réponse, le groupe Alstom n’a pas souhaité communiquer sur ce sujet.


Publicités


article, Economie, La Rochelle, Vie des communes