En Charente-Maritime, l’eau ne coule plus de source depuis plusieurs mois

A l’approche des vacances d’été, le préfet de la Charente-Maritime tente de tirer la sonnette d’alarme concernant l’usage de l’eau. La période actuelle est placée au troisième rang des saisons les plus sèches depuis 1959.

La préfecture s’inquiète de l’état des cours d’eau et de la nappe phréatique. (©Illustration/Adobe Stock)

Le préfet de la Charente-Maritime lance un appel à économiser l’eau. Alors que la situation hydrologique est tendue actuellement, en raison d’un déficit de pluviométrie et d’une période de forte sécheresse, Nicolas Basselier appelle chacun à réduire sa consommation pour préserver au maximum la ressource

Les touristes arrivent en masse et cet afflux touristique pourraient intensifier ce phénomène d’asséchement. Alors, le préfet a voulu encore une fois faire appel à la vigilance et la responsabilité des Charentais-Maritime. Vendredi prochain, le préfet doit justement faire le point sur l’état de la ressource en eau en présence des acteurs locaux de la distribution.

Alerte renforcée dans le bassin du Curé et de la Sèvre Niortaise

La situation, déjà préoccupante depuis plusieurs semaines, s’est dégradée suite à l’absence de précipitations significatives et aux fortes chaleurs. Les débits des cours d’eau ont fortement baissé.  C’est pourquoi le préfet a décidé d’alerter la population sur la nécessité d' »économiser l’eau ».

La situation hydrologique dans le département est caractérisée par une absence de recharge hivernale des nappes et des niveaux bas atteints depuis le début du printemps.

Le déficit pluviométrique constaté depuis l’été dernier est important dans l’ensemble du département, plaçant la période actuelle au troisième rang des saisons les plus sèches depuis 1959.

Dans les prochains jours, l’affluence estivale aura pour conséquence une augmentation significative de la population et donc de la consommation d’eau. Dans ces conditions, modérer sa consommation devient impératif. Le préfet rappelle donc que l’économie d’eau doit être un souci quotidien pour l’ensemble des usagers du département.

Chacun doit mettre en œuvre tout au long de l’année des mesures d’économie, par exemple limiter les arrosages des pelouses, le lavage des véhicules, privilégier les douches aux bains, remplir sa piscine avant l’été ou renoncer à la remplir, réparer les fuites d’eau même minime. Aujourd’hui, une partie de la Charente-Maritime se trouve au niveau d’alerte renforcée (voir carte – zone orange).

Les trois bassins les plus impactés par cette sécheresse sont les bassins du Curé et Le Mignon. Dans le bassin de Charente-aval, de la Boutonne aval et moyenne et de la Dronne aval, la situation semble sous contrôle pour le moment même si le niveau d’alerte minimale a été mis en place pour se prémunir d’éventuels dangers (zone jaune – carte Propluvia)

Dans cette situation, les services de l’Etat prévoit la réduction des prélèvements à des fins agricoles supérieure ou égale à 50% (ou interdiction supérieure ou égale à 3,5 jours par semaine), limitation plus forte des prélèvements pour l’arrosage des jardins, espaces verts, golfs, lavage des voitures, jusqu’à l’interdiction de certains prélèvements

L’ensemble des arrêtés au niveau national sont consultables sur le site internet PROPLUVIA site national de consultation des arrêtés de restriction d’eau

Publicités


article, La Rochelle, Société, Vie des communes