Dompierre-sur-mer : derrière un arbre se cache la forêt bleue

Avec la plantation symbolique d’un “arbre de fer”, la commune de Dompierre-sur-Mer, emboîte le pas de l’Agglo Rochelaise dans sa démarche Zéro carbone à l’horizon 2040.

Plantation sur la commune de Dompierre-sur-Mer d’un “arbre de fer” qui fera de 8 à 10 mètres dans 25 ans. (© Yannick Picard).

Il y avait foule ce samedi 20 novembre sur le site de la Lagune à Dompierre-sur-Mer. Cette commune est une des rares de la Communauté d’agglomération de La Rochelle (CdA) à encore disposer de foncier.

Pour autant, pas question pour son maire, Guillaume Krabal, de céder au chant de sirène de l’urbanisation à outrance. Même si aujourd’hui tout est encadré dans le plan local d’urbanisme intercommunal (PLUI).

8 à 10 mètres de haut

Le nouveau maire préfère voir la vie en vert. Tout d’abord en plantant ce fameux arbre de fer (Parrotia Persica). “C’est un arbre dur et dense. Il est adapté à notre sol calcaire. Dans quelques années il sera remarquable. Dans 25 ans il fera 8 à 10 mètres de haut”, explique André Guyot pépiniériste de métier et membre de la société coopérative d’intérêt collectif, Coopérative Carbone.

Cette dernière accompagne les organisations dans l’évaluation de leur empreinte carbone et dans la construction de leur stratégie de réduction. Elle leur propose également de compenser leurs émissions de gaz à effet de serre résiduelles en finançant des projets locaux de séquestration du carbone.

32 arbres pour 32 naissances

Et puis tout aussi citoyen et vertueux, il y a ces 32 autres arbres de plantés ce 20 novembre sur le même site.

C’est une réelle volonté que d’aménager ce site depuis deux ans. Il est dédié à la promenade. L’année passée nous avons planté un verger de pommiers. Là ce sont 32 arbres qui correspondent aux 32 naissances que nous avons eues dans la commune depuis novembre 2020. C’est un choix qui a été fait en concertation avec le conseil municipal des jeunes. Cette action sera reconduite tous les ans”. Guillaume Krabal, maire de Dompierre-sur-Mer.

Les mini Forêt bleues

Mais il y a surtout “La Forêt bleue” portée par la Coopérative Carbone. Le projet consiste à planter des arbres dans les espaces libres le permettant, en périphérie des communes de CdA.

L’ensemble de ces mini-forêts constituées, appelé “forêt bleue”, permettra de transformer le paysage de ce territoire, développer la biodiversité et séquestrer du carbone. Ce projet est porté par des citoyens qui ont cartographié les espaces libres en périphérie des communes qui pouvaient se prêter à des plantations d’arbres.

Un premier terrain de 11 000 m2 pouvant accueillir 1 200 arbres est déjà ciblé sur la commune de Dompierre-sur-Mer. “Nous mettons un terrain à côté du square de la solidarité à disposition de la Coopérative Carbone. Il sera préparé par les services techniques de la commune”, précise Guillaume Krabal.

Une sorte de méga piège à carbone, qui va dans le sens de la neutralité carbone de la communauté d’agglomération visée pour 2040.

Notre but est d’aller vers les 28 communes de l’Agglo Rochelaise. Il y a beaucoup d’endroits à densifier en plantant des arbres d’essences locales. Nous visons également la plantation d’arbustes nourriciers pour les oiseaux. Au départ ce sera une forte concentration d’arbustes au m2 pour que se fasse une sorte de sélection naturelle. C’est le principe du préverdissement”. Jean-Michel Vermersch secrétaire de la Coopérative Carbone et porteur du projet Forêt Bleue.

Le coût de chaque arbre, protection et tuteur compris est estimé à environ 25 euros. Une campagne de levée de fonds à hauteur de 234 000 euros est en cours. Sur le principe de :une tonne de CO2 économisée est égale à 100 euros.

Pour en savoir plus : larochelle.cooperativecarbone.fr/projet/la-foret-bleue


Vous aimerez peut-être lire aussi


article, Dompierre sur mer, Société, Vie des communes