Déconnexion garantie au Festival Tribal Elek d’Andilly ce week-end

Du vendredi 12 au samedi 13 août, les Ecluses d’Andilly vont vibrer au son du souffle sacré du didgeridoo à l’occasion du festival Tribal Elek. 14 groupes internationaux de « Didgeridoo & Musiques actuelles » sont au programme.

Les festivaliers sont attendus ce vendredi et samedi dans le parc des Ecluses à Andilly.  (©Olive Tree Dance – TRIBAL ELEK 2019)

Ce week-end, le festival Tribal Elek fait son grand retour à Andilly. L’événement rassemble les musiques du monde et les musiques actuelles avec pour ligne directrice la présence du didgeridoo – instrument Aborigène Australien, le plus vieil instrument à vent datant de 40 000 à 60 000 ans suivant les sources – au cœur des groupes.

Cette année, 14 groupes  internationaux de « Didgeridoo & Musiques actuelles » vont venir se succéder sur 2 scènes sur le site des écluses d’Andilly. Un spectacle mis en scène par le collectif d’artistes Didgerid’West.

Mais ce n’est pas tout…Vous trouverez également sur le site du festival un marché artisanal d’instruments et d’objets du monde, des Workshops, de la restauration « Cool food », un Chill Out, un camping gratuit et de nombreuses activités gratuites le samedi après midi avec un village des « Ptits Abo » spécialement dédié aux activités pour les enfants (maquillage, chasse aux trésors, initiation au didgeridoo…).

De la fête, du spectacle et de bonnes vibrations

Dès vendredi, les festivaliers vont pouvoir envahir le site naturel des écluses d’Andilly et vibrer au son du didgeridoo.

Dès vendredi, 9 groupes vont venir enflammer la piste : le quatuor français Austraal avec leur tribal jazz; le trio 3KEYS et leur groove endiablé; l’homme-orchestre des temps modernes Eolya et sa musique tribale celtique…

Mais aussi : Regal Trip avec de la Natural Trance;  le strasbourgeois Bandikoot; Offline avec ses voyages sonores sous fond d’électro; le duo français Mother Saturn et son rock tribal, D-SWA’N et PAO LOW, association à but non-lucratif ayant pour objectif de promouvoir et diffuser la musique et les univers Goa et Trance.

Tout au long des deux jours de festival, les têtes d’affiche comptent bien tenir leurs promesses et faire vibrer la foule.

Le samedi, vous pourrez retrouver avec un immense plaisir l’artiste KEYAKI/Zelkova echo, déjà présent en 2017.Il revient cette fois avec le projet Kelkova Echo ! En alliant djembé, xylophone, synthé, percussions et didgeridoo, son objectif est simple : vous emportez dans son univers, « où l’évasion se trouve dans le rythme et la puissance ».

De belles découvertes

Côté découvertes, le groupe OCO MUSIC, tout droit débarqué du Portugal,  veut mettre tout le monde d’accord en proposant un voyage musical et festif extraordinaire.

Les cinq membres qui le composent jouent de divers instruments tels que l’harmonica, les bols tibétains, la guitare électrique, l’ocarina et l’incontournable didgeridoo, entre autres. Un cocktail incroyable auquel s’accompagnent leurs voix pour parfaire ces mélodies envoûtantes.

D’autres groupes et artistes viendront également ponctué l’ambiance du festival avec des prestations tout aussi époustouflantes. On le sait, avec Tribal Elek, les festivaliers ont peu de place pour être déçu.

Plus qu’une programmation musicale riche et variée, c’est aussi tout l’univers autour de cette manifestation et l’harmonie créée autour de l’événement qui va permettre, à chaque performance, de plonger les festivaliers dans une ambiance bouillonnante.

Toutes les informations sur la programmation et les artistes présents sont à retrouver sur : www.tribalelek.fr/programmation-2022

Publicités


Andilly-les-Marais, article, Loisirs - Culture, Vie des communes