Covid-19 : Voici venu le temps de la décrue en Charente-Maritime ?

En Charente-Maritime, la situation épidémique se stabilise et les indicateurs observent un plateau encore haut.

Le virus du Covid-19 semble stagner en Charente-Maritime au moment ou la 4e dose s’est ouverte pour les plus de 60 ans. (©Ludovic Sarrazin).

Après plusieurs semaines de rebond épidémiques et des chiffres qui ne cessaient de croître, le département de la Charente-Maritime constate un plateau qui reste tout de même relativement élevé.

Une très légère baisse

Au 27 mars dernier, le gouvernement annonçait un taux d’incidence de 1 134, soit une hausse de quasiment 16% par rapport à la semaine d’avant. À ce jour, le 8 avril, le taux d’incidence a diminué pour atteindre désormais 1 104 cas pour 100 000 habitants. Une baisse de 6,06% en 7 jours.

Une donnée qui se corrèle avec le nombre moyen de nouveaux cas confirmés quotidiennement puisqu’il atteint 1 021 cas positifs, soit une baisse de 6,07%. Même tendance pour le taux de positivité qui chute lui aussi avec environ un peu plus de 35% de cas positifs.

Les hôpitaux encore tendus

En revanche, les nouvelles hospitalisations augmentent et façon exponentielle puisqu’en une semaine, il y a eu 14 nouveaux patients soit une hausse de 75%.

Au 4 avril dernier, les hôpitaux recensaient 109 patients la semaine dernière, désormais le chiffre est établi à 144 hospitalisations, ce qui correspond à une augmentation de plus de 8%.

La réanimation, elle aussi, connait une hausse de ses patients passant alors de 8 à 10 personnes hospitalisées en soins intensifs. Ici aussi, cette élévation équivaut à plus 11%. En revanche, le gouvernement annonce un taux d’occupation des hôpitaux charentais-maritimes de 27%.

Si les indicateurs stagnent et observent même une très légère baisse, les chiffres concernant la situation hospitalière pourraient quant à eux augmenter. Au moment même où le Ministre de la Santé Olivier Véran vient d’ouvrir, le 7 avril dernier, la seconde dose de rappel (la 4e injection) aux personnes âgées de plus de 60 ans ayant reçu la 3e dose il y a plus de six mois.


Publicités

Vous aimerez peut-être lire aussi


article, Charente-Maritime, Coronavirus, La Rochelle, Société, Vie des communes