Covid-19. Le taux d’incidence de la Charente-Maritime passe en dessous de la barre de 200

En Charente-Maritime comme en Nouvelle-Aquitaine, la propagation virale du Covid-19 poursuit sa décrue comme la variole du singe. Les indicateurs sont en baisse. Pour le moment tous les feux sont aux verts.

La variole du singe est toujours aussi faible en Charente-Maritime, tout comme la circulation du Covid-19. (©illustration / adobestock).

La tendance des dernières semaines se confirme en Charente-Maritime. Le virus du Covid-19 continue de baisser.

Concernant la variole du singe (monkeypox), après un pic observé début juillet, le nombre de nouveaux cas confirmés par semaine diminue aussi en Nouvelle-Aquitaine et tend à se stabiliser depuis la mi-août.

Le calme avant la tempête ?

De nombreuses interrogations se posent quant à un regain de l’épidémie dans les prochains mois. La chute des températures favorise la circulation du Covid-19. À moins que l’immunité collective soit assez forte pour prendre le dessus.

Au 29 août dernier, selon nos informations, le taux d’incidence est passé en dessous de la barre des 200. En effet, il atteint 168 cas pour 100 000 habitants contre 222 la semaine dernière.

Même trajectoire pour le secteur hospitalier. La tension, qui était de 13% est d’aujourd’hui de l’ordre de 10%. 99 patients sont actuellement hospitalisés. Seulement 3 en réanimation sur l’ensemble du département.

Faible présence de la variole du singe

Selon l’ARS, la Nouvelle-Aquitaine ne connaît qu’une faible circulation virale de la variole du singe, aussi appelée Monkeypox. À ce jour, 124 cas ont été confirmés depuis de 3 juillet dernier. 52% des cas se situent dans le département de la Gironde.

En revanche, la Monkeypox n’a touché que des patients masculins. L’âge médian est de 38 ans, mais aucun décès n’est à déplorer. En Charente-Maritime, l’ARS recense moins de 10 cas sur le territoire.


Publicités


article, La Rochelle, Santé, Vie des communes