Charente-Maritime : le Département fait un point sur les futurs projets d’aménagement et de sécurisation du territoire

Quelques mois après son élection à la tête du Conseil départemental de la Charente-Maritime, Sylvie Marcilly est allée à la rencontre des élus locaux pour échanger sur les projets à développer en priorité sur le territoire.

Cet article est également composé de la conférence de presse à voir en fin de page.

Le Département de la Charente-Maritime continue d’assurer son travail de proximité avec les communes pour développer des projets sur son territoire. (©Antoine Colin)

Suite à son déplacement dans plusieurs communes, la présidente du Département a voulu faire un arrêt sur le port de Marans pour tenir une conférence presse aux côtés des élus locaux. Au menu : les sujets qui enflamment les débats ces derniers mois.

Entre le projet de contournement de Marans et celui du renforcement du pont du Brault, la nouvelle patronne de la Charente-Maritime a tenu à affirmer ses ambitions et à maintenir une certaine proximité avec les communes.

“On se focalise sur le contournement de Marans”

Depuis quelques années, plusieurs sujets reviennent sur la table du Conseil départemental. Et pour cause. Les Charentais-Maritimes ont longtemps espéré voir une amélioration dans ces projets d’envergure jusqu’à leur enlisement et un abandon complet des dossiers. 

Pour donner un nouvel élan aux communes, la nouvelle patronne du Département compte bien faire avancer les dossiers les plus chauds en répondant à certaines problématiques autour de l’aménagement du territoire et de la sécurité de la population.

Au-delà des questions de confort et bien-être dans la vie des communes, la sécurité reste l’enjeu le plus important. C’est pour cette raison que Sylvie Marcilly a fait du projet du contournement de Marans son cheval de bataille.

Récemment, une entente entre les élus vendéens et charentais-maritimes s’est formée autour de ce sujet brûlant. L’objectif de cette coopération est de se diriger vers un “projet alternatif” de l’A 831 en créant une départementale capable de répondre aux enjeux en termes de sécurité routière.

Les Marandais, la Charente-Maritime et les Vendéens méritent une alternative à cette autoroute qu’on ne verra jamais. Et aujourd’hui, je peux vous affirmer que les choses vont aller à un train soutenu”, affirme Sylvie Marcilly, présidente du Département de la Charente-Maritime.

Si les acteurs locaux ont posé les premiers jalons du projet, une future rencontre est à prévoir avec le ministre des Transport, Jean-Baptiste Djebbari, pour connaître la position de l’Etat et sa participation aux études de terrain.

En attendant, aucune date précise au calendrier n’a été annoncée malgré les promesses faites par la présidente du Département. Une situation assez paradoxale quand on connaît les mésaventures autour de cette histoire de construction d’autoroute.

Quel avenir pour la commune de Charron ?

Le deuxième sujet de cette conférence de presse était sur l’avancée du projet de digues au niveau de la commune de Charron. Pour rappel, il y a 11 ans, la commune a été en partie détruite par les inondations provoquées par la tempête Xynthia.

Très vite, le Département s’était lancé dans la construction d’une digue de 6 kilomètres “pour contrer les houles sud-ouest”. Pour autant, les habitants ne sentent toujours pas en sécurité. “Les jours de tempête, on craint pour sa vie. Il y a un avant et un après Xynthia.“, avait rappelé une habitante à nos confrères de Franceinfo en février 2020.

Bien évidemment, la situation n’est plus tout à fait la même aujourd’hui. Mais, certaines questions sur la sécurité des habitants restent toujours d’actualité. D’ailleurs, les élus s’activent en coulisse.

Aujourd’hui, il s’agit plutôt d’être sur la protection nord avec la Sèvre Niortaise”, précise Sylvie Marcilly

Une capacité d’anticipation qui a du sens et qui pourrait permettre à la commune de se prémunir face à de nouvelles intempéries et répondre à cette sensation d’insécurité ressentie par les Charronnais.

“Le pont du Brault sera indisponible pendant 15 jours”

Un dernier sujet a animé cette conférence de presse. Il concerne les travaux engagés pour le changement du système de travée levante sur le pont du Brault. Progressivement, le Département rénove pièce par pièce cet édifice reliant la Vendée à la Charente-Maritime.

Encore une fois, des coûts supplémentaires ont été déboursés dernièrement par le Conseil départemental pour changer le système de vérin qui a été fragilisé ces dernières années. Les raisons ? En grande partie à cause du temps. Pour le reste, difficile d’apporter des réponses concrètes aux interrogations des Vendéens et des Charentais-Maritimes.

Pourtant, une problématique revient souvent au cœur des débats : la sécurité du pont est-elle mise en péril par le passage de camions de plus de 26 tonnes ? Les riverains ont régulièrement constaté que certains convois dépassent largement la limitation du poids autorisé (26 tonnes).

Alors, faut-il renforcer les contrôles routiers ou continuer à fermer les yeux sur le non-respect du code de la route par ces camionneurs ? Voici tout l’enjeu de ce projet de renforcement et de sécurisation du pont de Brault.

(Extrait Vidéo) Conférence de presse sur les projets du territoire avec Sylvie Marcilly, présidente du Conseil départemental de la Charente-Maritime

Vous aimerez peut-être lire aussi


Marans, Politique, Vie des communes