Charente-Maritime. Coronavirus : le port du masque obligatoire jusqu’au 16 juillet prochain

Ce mercredi 30 juin, le préfet de la Charente-Maritime a décidé de prolonger l’obligation du port du masque.

Nouvelles règles port du masque Charente Maritime
Le port du masque restera obligatoire jusqu’au 16 juillet prochain pour les plus de 11 ans. (©Adobe Stock illustration)

Alors qu’au niveau national les règles sanitaires évoluent notamment dans les bars et les restaurants (voir encadré), le préfet de la Charente-Maritime Nicolas Basselier rappelle les règles du port du masque et prolonge son port obligatoire.

Jusqu’au 16 juillet prochain, le port du masque reste obligatoire dans toutes les communes du département pour les plus de 11 ans et dans les zones suivantes :

marchés alimentaires et non-alimentaires, brocantes et vide-greniers, foires et fêtes foraines, ventes au déballage.

Lors de tout rassemblement public générant un regroupement de population, lorsque celui-ci n’est pas soumis à l’obligation de présentation d’un pass sanitaire (nombre de visiteurs ou de spectateurs inférieur à 1 000 personnes) : manifestations sur la voie publique déclarées, festivals, spectacles de rue, feux d’artifice, concerts en plein-air et événements sportifs de plein-air.

Dans les files d’attente.

Aux abords des gares, aéroports et ports dans un rayon de 50 m.

Aux abords des centres commerciaux aux heures de forte affluence, dans un rayon de 50 m. Aux abords des écoles aux heures d’entrée et de sortie dans un rayon de 50 m et aux abords des lieux de culte au moment des offices dans un rayon de 50 m.

Enfin aux abords des hôpitaux et des centres de vaccination dans un rayon de 50 m.

Le déconfinement à partir du 30 juin.
Levée de certaines jauges dans les établissements accueillant du public.
Possibilité d’accéder à tout évènement de plus de 1 000 personnes grâce au pass sanitaire.
Maintien de la fermeture des discothèques.
Pour les bars et restaurants, les clients doivent toujours être impérativement assis, sans consommation ni service au bar, la limite de six personnes est levée, un protocole sanitaire adapté avec notamment le maintien des gestes barrières est toujours en vigueur. La limite d’accueil est levée.
Les limites de capacité d’accueil sont levées pour la plupart des établissements recevant du public, quel que soit leur secteur d’activité, avec maintien des gestes barrières et de la distanciation physique.
Le pass sanitaire demeure obligatoire là où il l’était au-delà de 1 000 personnes.
Les concerts debout peuvent reprendre. La limitation d’accueil est définie par le préfet, un pass sanitaire est obligatoire au-delà de 1 000 personnes.
Les festivals de plein air debout peuvent reprendre dans les mêmes conditions, avec une jauge de 4 mètres carrés par festivalier.
Dans les établissements sportifs couverts, tous les sports sont autorisés. Les préfets ont la possibilité de fixer une limite maximale pour le public
En extérieur, il n’y a plus de limitation pour la pratique sportive.
Les compétitions de sportifs amateurs peuvent accueillir jusqu’à 2 500 spectateurs, avec une jauge de 4 mètres carrés par spectateur debout, et une capacité d’accueil fixée par le préfet.
Il n’y a plus de limite pour les rassemblements en extérieur.

Prochaine étape du déconfinement, le 9 juillet avec la rouverture des discothèques.


Par Ludovic Sarrazin.


Vous aimerez peut-être lire aussi


article, Coronavirus, Vie des communes