Marans : le nouveau gymnase de la ville enfin inauguré

Situé entre le stade de rugby et le collège Maurice Calmel, le nouveau gymnase de Marans a été inauguré ce mardi 19 octobre, un an après la fin des travaux.

Cet article est également composé d’un reportage vidéo à voir en fin de page.

Un an après sa livraison le nouveau gymnase de Marans a été inauguré en grandes pompes. (©Ludovic Sarrazin).
Un an après sa livraison le nouveau gymnase de Marans a été inauguré en grandes pompes. (©Ludovic Sarrazin).

Difficile de ne pas voir dans l’inauguration du nouveau gymnase de Marans un retour vers une vie d’avant Covid-19. Et même s’il ne porte pas encore de nom, il a été inauguré, avec ruban bleu blanc rouge petits fours et boissons pétillantes mardi 19 octobre.

Un gymnase multisports qui attendait, Covid oblige, d’être honoré comme il se doit depuis la fin juillet 2020, date à laquelle il a été livré à la Communauté de communes Aunis Atlantique, la propriétaire. “C’est un réel plaisir de retrouver tout le monde, toute cette famille sportive, explique Jean-Pierre Servant, président de la CdC Aunis Atlantique, c’est un gymnase qui était vraiment attendu. C’est un projet que l’on a lancé il y a quelques années car il n’y avait sur Marans qu’un seul gymnase, trop peu pour les associations et beaucoup de demandes ce qui démontre un dynamisme de notre population et c’est tant mieux”.

Ce gymnase répond aux nouvelles normes environnementales et est aussi producteur d’énergie avec ses  panneaux solaires en toiture. Un travail sur l’acoustique, le point faible de nombreux gymnases, a également été réalisé pour permettre aux clubs sportifs et aux collégiens de profiter de l’infrastructure dans de bonnes conditions. Une réflexion autour de l’accessibilité pour les personnes handicapées, sportifs et supporters, a également été poussée jusqu’à inscrire en braille le nom des vestiaires.

1 900 m² et 2,6 millions d’euros

Il aura fallu 2,6 millions d’euros pour faire sortir de terre le bâtiment et ses quelque 1 900m², financés en partie par la Communauté de communes Aunis Atlantique, l’Etat, et le Département de la Charente-Maritime qui s’attache au développement du sport et qui veut le rendre accessible au plus grand nombre, selon Stéphane Villain, vice président de la Charente-Maritime en charge du sport, du tourisme, de la communication et de l’évènementiel. “Nous avons une chance inouïe dans ce département de 650 000 habitants, c’est qu’à peu près un tiers font du sport et on compte 18 000 jeunes qui font du sport en milieu scolaire cela veut qu’il faut que l’on continue à faire en sorte que des équipements comme celui-ci soit à la pointe, que l’on puisse accueillir les enfants dans de bonnes conditions”.

Pour ce gymnase, le Département a débloqué la somme de 1,14 million d’euros, l’État 570 000 et enfin la CdC Aunis Atlantique 931 000 euros. Entre les rénovations et les constructions sportives, le Département met environ 20 millions d’euros sur la table.

Mais les ambitions en infrastructures sportives de la CdC Aunis Atlantique ne s’arrêtent pas là, Jean Pierre Servant et les élus veulent aller plus loin sur le territoire intercommunal. “Dans le cadre de notre projet de territoire, nous souhaitons al réalisation d’un pôle raquettes à Saint Jean de Liversay, la rénovation de notre base nautique à Marans et la réalisation d’équipement sportifs d’extérieurs à côté des collèges de Marans et de Courçon”.

Une piscine à la place du terrain de foot ?

Pour le maire de Marans, Jean Marie Bodin ce nouveau gymnase est une bonne opportunité mais cela ne suffit encore pas pour satisfaire toutes les demandes. “Aujourd’hui on retrouve un petit peu d’espace mais on sait déjà que le gymnase est totalement pris par les associations, par les clubs sportifs, par le collège donc il faudra d’autres équipements”.

Une nouvelle piscine pourrait voir aussi le jour. Le maire souhaite que le terrain de foot et le terrain de rugby soient sur le même site au plus près du collège ainsi que la nouvelle piscine. Si cela ne peut être possible, l’espace nautique pourrait prendre la place du terrain de football.

Voir le reportage vidéo



Vous aimerez peut-être lire aussi


Marans, Société, Vie des communes