Les Législatives 2022 auront eu raison d’Europe Ecologie Les Verts à La Rochelle

La section Rochelaise du parti Europe écologie les verts n’a pas résisté à l’alliance avec la France insoumise, le parti communiste Français et son homologue socialiste.

Jean Marc Soubeste EELV NUPES
Quel avenir pour le candidat Vert de la NUPES Jean-Marc Soubeste ? (© AunisTV)

Une fois de plus, rien ne va plus chez les Verts à La Rochelle. Passée sous silence, la démission un mois en arrière d’une partie des membres du bureau du groupe Europe écologie les verts (EELV) Aunis dont les deux co-secrétaires.

Décidément EELV a vraiment du mal lorsqu’il s’agit d’élections à La Rochelle. En 2020, quelques heures avant le dépôt officiel des listes pour le second tour des municipales, les Verts avaient décidé de faire cavalier seul en refusant l’alliance avec Jean-François Fountaine.

« C’est le choix des militants qui ont été consultés », rappelait alors à l’époque Jean-Marc Soubeste, vert dans l’âme mais qui aujourd’hui roule pour la Nupes (Nouvelle union populaire écologique et sociale) à l’occasion du premier tour des législatives.

Une décision qui lui avait coûté cher en l’obligeant de passer de la majorité municipale (2014-2020) à l’opposition.

Brigitte Desveaux autre tête bien connue chez les Verts Rochelais qui avait notamment été adjointe de Jean-François Fountaine et vice-présidente de la communauté d’agglomération (CdA) de La Rochelle avait décidé d’apporter son soutien au maire sortant, réélu de justesse face à Olivier Falorni. Un choix sanctionné par son exclusion d’EELV.

« J’ai été désigné à l’unanimité »

Deux ans plus tard, lorsqu’il a été question d’investir un candidat pour ces législatives, l’heure était une fois de plus selon Jean-Marc Soubeste à une famille particulièrement soudée chez les verts, « j’ai été désigné à l’unanimité », affirmait-il.

Même si quelques voix discordantes se faisaient entendre localement chez EELV. Sur la première circonscription, le choix en interne s’était porté sur David Blase-Martin au détriment de Jean-Marc Soubeste désigné au national par Yannick Jadot.

Une assemblée générale en juillet prochain

Alors que de son côté, la bouillonnante jeune écologiste Océane Mariel qui siège aux côtés de Jean-Marc Soubeste au conseil municipal et également assistante parlementaire locale de l’eurodéputé Benoit Biteau décidait de faire une parenthèse dans la vie politique, « je suis partie sur un autre projet de vie ».

Bref, aujourd’hui le bureau des Verts Aunis est sous tutelle des instances régionales en attendant des jours plus roses. Une fois le couperet des législatives tombé, une assemblée générale devrait être convoquée courant juillet pour tenter de redonner de la couleur au bureau des Verts Rochelais.


Publicités


article, La Rochelle, Politique, Vie des communes