Deux grandes soirées ciné gratuites à la belle étoile à Surgères

La 5e édition du “Festival des Festivals” aura lieu à Surgères avec la projection sur grand écran et en plein air de 9 films, court-métrages et documentaires vendredi 20 et samedi 21 août.

Surgeres-Festival-des-Festivals-©Sebastien-Laval
Le Festival des Festivals de Surgères aura lieu les 20 et 21 août prochain avec 9 films et documentaires projetés. (©Sébastian Laval – Ville de Surgères).

Vendredi 20 et samedi 21 août prochains, le Département de La Charente-Maritime organise le “Festival des Festivals” dans le parc du château à Surgères avec la projection de 9 films, court-métrages et documentaires. “Le Département programme ce rendez-vous afin de partager et de valoriser auprès d’un large public le dynamisme et la créativité des acteurs de la filière audiovisuelle de notre territoire”, indique le communiqué. L’entrée et les projections sont gratuites.

Le village ouvre pour les deux jours à 17h avec des ateliers cinématographiques.
“Le Mash-up ” : atelier ludique permettant de comprendre et de maîtriser le montage vidéo.
Sélectionnez des séquences préalablement intégrées dans une table afin de réaliser le mixage de vidéos, de musiques et de bruitages et enregistrez des doublages voix, le tout par le biais de simples cartes et d’un micro.
” Le fond vert” : Laissez parler votre créativité et votre imagination !

La restauration peut se faire sur place grâce à un Food truck et une buvette le tout accompagné en musique avec l’orchestre Gil St Laurent. Enfin les projections commenceront dès 20h20.

A l’affiche le vendredi 20 août

Navire météorologique stationnaire France II,
Durant des années, les navires météorologiques France I et France II ont sillonné les mers à tour de rôle jusqu’au point K, une zone au milieu de l’océan servant à l’époque de repère météorologique.
Proposé par le Fonds Audiovisuel de Recherche. Produit et réalisé par la Météorologie nationale – 10 minutes – France, 1960.

Encore ?, à 20h55
A travers les époques, Virginie a souvent dû faire face aux préjugés sexistes. L’histoire va-t-elle encore se répéter ?
Réalisé par les élèves du collège de l’Atlantique à Aytré, en partenariat avec l’Espace Projet Jeunes Angoulins, le Centre Social d’Aytré et l’association Kinozoom – 5 minutes – France, 2020

Anonyme,
Une jeune fille se confie sur le harcèlement qu’elle a subi.
Réalisé par les jeunes du Secteur Jeunesse de Saint-Porchaire accompagnés par le réalisateur Sébastien Cassen – 3 minutes – France, 2020

Quand baleines et tortues nous montrent le chemin, à 21h15
Depuis quelques années, les baleines à bosse et les tortues marines sont de retour dans les eaux de La Réunion. Un formidable espoir pour la biodiversité et un bel exemple pour la planète. Pourquoi les baleines à bosse et les tortues marines fréquentent-elles à nouveau les eaux réunionnaises, qu’elles avaient désertées ? Pour comprendre le phénomène, ce documentaire suit le quotidien d’un jeune baleineau, de sa naissance à La Réunion à son départ pour l’Antarctique, et d’une tortue verte qui a grandi sur le récif corallien et s’apprête à repartir vers son île natale pour se reproduire. Dans leur sillage, il donne la parole à des photographes, naturalistes et scientifiques qui œuvrent à leur protection. Réalisé par Rémi Tézier – 52 minutes – France, 2019

Le Ballon Rouge à 22h30
Dans un Paris des années 50, un petit garçon trouve un gros ballon rouge accroché à un réverbère. Commence alors une histoire d’amitié avec ce ballon qui suit de lui-même le petit garçon dans les rues de Paris.
Présenté en ciné-concert avec Stéphane Louvain, Eric Piffeteau  (batterie, choeur), Arianna Monteverdi (guitare, baryton, chant), Olivier Ménard (régie et son). Réalisé par Albert Lamorisse – 34 minutes  – France, 1956

A l’affiche le samedi 21 août à partir de 20h20

3615 Code Monique,
Dans la France du début des années 80 encore empreinte des années Giscard, Simon, Tony et Stéphanie incarnent une nouvelle génération prête à tout pour s’approprier cette nouvelle décennie sans pour autant savoir concrètement ce qu’ils vont bien pouvoir faire de leur vie. Du fin fond de leur banlieue parisienne, leur idée révolutionnaire va contribuer à la désinhibition sexuelle de tout un pays. 3615 Monique c’est l’histoire de la collaboration de ces trois étudiants qui, malgré leur intimité, vont tout faire pour réaliser leur projet fou et le révéler au monde. Peu à peu, sans qu’ils en aient conscience, cette collaboration se transformera en amitié fragile… Faite de passion, de mensonges, se trahisons et de sexe. Réalisé par Simon Bouisson – 22 minutes – France, 2020

Al Sit, à 21h15
Dans un village cotonnier au Soudan, Nafisa, 15 ans, a le béguin pour Babiker, mais ses parents ont arrangé son mariage avec Nadir, un jeune homme d’affaires soudanais vivant à l’étranger. La grand-mère de Nafisa, Al-Sit, la puissante matriarche du village, a ses propres plans pour l’avenir de Nafisa. Mais Nafisa peut-elle choisir pour elle-même ?  Réalisé par Suzannah Mirghani – 20 minutes  – Afrique, 2020

Hors-jeu flagrant, à 21h35
Une nuit d’hiver. Un match capital : deux pays se disputent le seul billet qualificatif à la coupe du monde de football. Un homme conduit sa voiture dans des rues désertes. Deux policiers en patrouille suivent le match à la radio de leur voiture, jusqu’à ce que la transmission s’interrompe…  Réalisé par Sami Tlili – 20 minutes  – 2020

Africa Mia, à 22h25
Africa Mia est un voyage à la recherche de l’âme de la musique afro-cubaine. Des amitiés communistes de la guerre froide jusqu’à aujourd’hui, de La Havane à Bamako, nous partons sur les traces de dix jeunes maliens en formation musicale à Cuba, devenus un groupe fondateur de la world music : les légendaires Maravillas de Mali. Cinquante ans plus tard, ce groupe oublié ressuscite grâce au maestro Boncana Maïga, son chef d’orchestre historique. Réalisé par Richard Minier et Edouard Salier – 77 minutes – 2020

Ouverture du village animations à partir de 17h les deux soirs
Entrée libre et gratuite
Petite restauration et animations cinématographiques sur place
Rencontre et temps d’échange avec les équipes des films et/ou des festivals après les projections
Soirées organisées dans le respect des gestes sanitaires. Pass sanitaire obligatoire

Par Ludovic Sarrazin. Twitter : @LSarrazin17 @aunistv


Vous aimerez peut-être lire aussi


Loisirs - Culture, Surgères, Vie des communes