Angliers. 300 peupliers abattus dans le marais communal

A Angliers depuis plusieurs semaines, les bucherons de la société Leuké coupent 1,3 km de peupliers dans le marais communal. Des peupliers qui serviront aux fabricants de tuiles de toute la France.

Angliers Peupliers AUNISTV
Les bucherons de la société Leuké en passe de finir un chantier d’abattage de peupliers à Angliers. (©Ludovic Sarrazin).

Depuis le mois d’octobre les bucherons de la société Leuké, installée à Saint Jean de Liversay s’activent à abattre des centaines de peupliers dans le marais communal d’Angliers, le long du canal du Curé. Des peupliers de 30 mètres de haut arrivés à maturité. Des arbres qui ont été plantés il y a déjà 23 ans suite à une tempête mémorable. « Ces peupliers ont été plantés juste après la tempête Martin de 99. Nos prédécesseurs ont eu la bonne idée de couper ces arbres juste avant la tempête et ils ont replanté ce bel alignement de peupliers », explique Didier Taupin, le maire d’Angliers.

300 peupliers abattus

Sur ce chantier quelque 300 arbres sont effectivement abattus dans des conditions pas forcément idéales. « Le vent nous a créé beaucoup de difficultés puisque nous avions des vents de sud ouest venant à contre penchant des arbres », souligne Sébastien Poupin, technicien forestier chez Leuké.

Voir le reportage

Et durant 23 ans, ces arbres de 30 mètres de haut ont eu tendance à pousser penché du coté du canal du Curé, obligeant les bucherons aujourd’hui à accrocher un câble à l’arbre afin de s’assurer de le faire tomber du bon coté car on n’abat pas un peuplier comme n’importe quel arbre. « Après c’est par rapport aux dimensions car avec de mauvaises techniques cela pourrait devenir vite dangereux. Il faut faire attention aux chutes de branches et aux erreurs de réglage de charnières qui amèneraient l’arbre à tourner ou à s’éventrer, donc il vaut mieux être assez loin pour pouvoir courir », précise Dylan Besson, agent forestier spécialisé dans l’abattage chez Leuké.

Du peuplier pour les fabricants de tuiles

Après son abattage le peuplier est débité et transporté à la scierie Leuké située sur la commune de Saint Jean de Liversay pour être transformé et pour un usage peu connu de la population et spécialité de la société Leuké. « Ces peupliers seront encore recoupés pour être travaillés en déroulage et en sciage. Nos produits finis sont essentiellement du calage pour les industriels et plus particulièrement les industriels de la terre cuite, c’est à dire les fabricants de tuiles qui utilisent nos lattes de bois pour caler les tuiles pendant le transport », explique Théo Amsellem de Beaumont, adjoint de direction générale chez Leuké.

46 000 euros de recette

Et pour la commune d’Angliers au delà de la préservation du peuplier arbre emblématique du marais poitevin cette opération est aussi financière. « Aujourd’hui on est sur une recette d’à peu près 46 000 euros. Il faudra remettre en état toutes les clôtures puisque que nous sommes sur le marais communal qui accueille 90 bovins. Et enfin la replantation a un coût. Nous sommes subventionnés dans le cadre de « Défi Peuplier » à raison de 8 euros par peuplier replanté sur 10 euros de dépenses », conclut Didier Taupin.

Et même si la quasi totalité des arbres ont été abattus, il reste encore du travail aux bucherons pour faire place nette. Le chantier devrait prendre fin courant janvier 2023.


Publicités


Société, Vie des communes