Mis sur la table du Conseil municipal par la majorité conduite par l’édile Thierry BELHADJ, le projet d’aménagement du pont de pierre par le Conseil départemental pour un coût de 800 000 euros, continue de diviser les marandais et les marandaises.
En tête de la contestation, l’association « Des amis du vieux Marans » et l’élu d’opposition du conseil municipal Michel MAITREHUT qui n’est pas tendre avec le maire en place et qui dénonce un manque de concertation autour de ce dossier.

Reportage :  Ludovic SARRAZIN