Forges : Le cochon « indic » malgré lui de la Gendarmerie

Alors qu’ils étaient en patrouille de routine sur la commune de Forges ( Charente-Maritime ), les gendarmes de Surgères ont le regard attiré par un cochon vietnamien se régalant, dans un jardin, de feuilles vertes.

Cochon vietnamien
Le petit cochon qui aimait les feuilles de cannabis. ( © DR. Illustration)

Regardant de plus près le cochon, les gendarmes s’aperçoivent que l’animal se régale de quelques feuilles de… cannabis.
Ni une ni deux, les forces de l’ordre organisent une perquisition au sein du domicile du propriétaire du cochon et font bonne pioche.

Deux armes de poing non déclarées

Il s’avère en effet que l’homme avait aménagé une pièce de son domicile pour s’adonner à la culture du cannabis selon la page Facebook de la Gendarmerie de Charente-Maritime.
A l’intérieur, les gendarmes découvrent 13 plants, plus de 3 kilos de mélange de feuilles d’herbe et de têtes, ainsi que de plus de 1,8 kilos de têtes florales et enfin près de 900 grammes de résine de cannabis. Les forces de l’ordre ont également saisi deux armes de poing non déclarées et un peu d’argent.

 

 

Après enquête, le jardinier s’adonnait depuis deux ans  la vente de stupéfiants dans le secteur de Forges.
Lors de sa garde vue, l’homme a reconnu les faits et sera convoqué prochainement au Tribunal de grande instance de La Rochelle.

Et il risque gros, « la production ou la fabrication illicites de stupéfiants est un crime passible de 20 ans de réclusion criminelle et d’une amende de 7 500 000 €, cette peine pouvant être portée à 30 ans si les faits sont commis en bande organisée (art. 222-35 du Code pénal) « .

Ludovic Sarrazin.

 


article, Faits divers, Forges, Vie des communes